Un partenaire de la firme de génie-conseil SNC-Lavalin en Algérie, dont la famille est surtout établie à L’Île-des-Soeurs, fait l’objet d’une enquête policière.

Farid Bedjaoui, un français d’origine algérienne ayant vécu à Montréal plusieurs années, serait au centre d’une enquête, étant soupçonné d’avoir joué un rôle d’intermédiaire pour l’obtention de certains contrats en Algérie.

Selon une enquête du Journal de Montréal, Farid Bedjaoui, qui a étudié aux HEC Montréal, visiterait la métropole quelques fois par année, entre autres, pour visiter sa famille, résidant à L’Île-des-Sœurs. Parmi les luxueuses maisons appartenant au clan Bedjaoui, une maison de la rue des Huards serait évaluée à 1,7 millions $.

SNC-Lavalin dans l’eau chaude

SNC-Lavalin a décroché des millions de dollars en contrats en Algérie, notamment avec la compagnie pétrolière nationale Sonatrach. M. Bedjaoui aurait agi à titre d’intermédiaire entre les deux entreprises.

De plus, selon ce que rapporté plusieurs journaux, Bedjaoui aurait obtenu des millions d’euros en pots-de-vins, de la part de Saipem, une filiale de la compagnie pétrolière italienne ENI. L’entreprise lui aurait versé le tout, en échange d’obtention de contrats d’une valeur totale de plus de 11 milliards de dollars US auprès de Sonatrach. Les versements ont été remis à Pearl Partners Limited, une entreprise de Hong-Kong qui est détenue par Farid Bedjaoui.

Alors que SNC-Lavalin est présentement scruté à la loupe en lien avec des allégations de corruption en Libye et à Montréal pour le CUSM (Centre universitaire de santé McGill), la firme admet avoir travaillé avec des entreprises appartenant à M. Bedjaoui.

D’ailleurs, Ouais Group Engineering and Contracting, une entreprise de Dubaï appartenant à Bedjaoui, aurait un contrat en cours avec le géant québécois concernant la construction d’un tronçon de pipeline en Algérie.

Bedjaoui aurait également touché d’importantes commissions dans le projet de l’autoroute Est-Ouest en Algérie, dans lequel SNC-Lavalin aurait agi en tant que «superviseur de projet».

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!