(PHOTO: Archives La discrétion et la prudence sont de rigueur lors d'opérations coome ici à L'Île-des-Soeurs.

Une vaste opération policière réunissant plus de 1 000 agents de divers corps policiers dont la Sûreté du Québec en tête de liste, a eu lieu simultanément le jeudi 1er novembre dans une trentaine de municipalités du Québec et de l’Ontario. Cette vaste intervention policière appelée «Opération Loquace» rappelait en plus gros, « l’Opération SharQc» réalisée en 2009, avec pour objectif plus large, de démanteler un réseau de trafic de stupéfiants actif dans plusieurs provinces.

L’intervention qui a débuté vers 5h du matin dans la région de Montréal, s’est conclue en fin d’après-midi avec l’arrestation de 111 suspects et la conduite de plus d’ une centaine de perquisitions qui ont permis la découverte de 160 000$ en argent, la saisie de plusieurs armes à feu et d’une quantité importante de drogue et de matériel pour en fabriquer. Deux suspects de haut niveau dans la hiérarchie de l’organisation criminelle, résidaient à Verdun. Il s’agit de Shane Kenneth Maloney et de Larry Amero.

L’arrestation de Shane Kenneth Maloney 35 ans, dans un luxueux condo du chemin du Golf à L’Île-des-Sœurs, a surpris plusieurs résidants du voisinage. Maloney serait lié au gang de l’Ouest et coaccusé dans l’affaire de l’enquêteur du SPVM violemment battu au Mexique en janvier 2011. Connu des policiers de la Colombie Britannique, Shane Kenneth Maloney figure parmi les six dirigeants du consortium réunissant divers groupes criminels sous un même chapeau tels que l’organigramme du réseau diffusé par la Police, nous le montre. Le suspect possèderait toujours une résidence en Colombie-Britannique. Le deuxième dirigeant du consortium arrêté jeudi matin à Verdun, Larry Amero est également originaire de la Côte Ouest. Celui-ci est membre en règle des Hells Angels de la Colombie-Britannique et il habite au Québec depuis plusieurs mois, fuyant visiblement Kelowna et l’Ouest où il a bien failli laisser sa peau dans une guerre de gangs pour le contrôle d’un territoire en 2011.

En conférence de presse jeudi après-midi, un cadre supérieur de la Sûreté Jean Audette, directeur général adjoint aux enquêtes criminelles de la Sûreté du Québec, a dressé un bilan de l’Opération en compagnie de ses collègues de la Police de Montréal (SPVM) et de la GRC. Jean Audette a insisté sur le mot «consortium» pour décrire cette organisation en considérant qu’il s’agit bien d’une coalition de plusieurs gangs criminels tels les Hells Angels, le gang de l’Ouest, des gangs de rue et même des gens proches de la mafia. Les bouleversements dans le monde du crime organisé ont amené certains groupes à s’entendre avec d’autres gangs pour réduire l’impact du harcèlement policier et partager les risques.

L’Opération Loquace fait suite à d’autres interventions policières, dont celle qui a mené à l’arrestation de deux jeunes suspects en possession d’une grande quantité d’armes et d’explosifs.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!