I’m not the same one… see what the time’s done (Je ne suis plus la même… voyez ce que le temps a accompli), chante Faith Hill sur la trame sonore du film The Grinch who stole Christmas. Une idée toute simple, mais qui cache une vérité universelle.

Les gens prétendent que le temps change les individus, mais en réalité le temps n’a rien à voir avec tout cela; ce sont les expériences que l’on acquiert au cours de notre vie qui nous forgent et font ce que nous sommes.

Les moments de bonheur et de souffrance que nous avons traversés au fil des années nous ont modelés comme un potier le ferait, nous transformant ainsi et faisant de nous des êtres différents de ce que nous étions au début. Nous sommes toujours faits de la même argile, mais nous avons changé de forme. Que ce soit pour le meilleur ou pour le pire, une chose est certaine : cela se produit irrémédiablement. Alors, la seule chose que l’on peut vraiment contrôler est de savoir comment réagir à cela.

Les résolutions du Nouvel An constituent un rituel de la saison des Fêtes. Dans un certain sens, la nouvelle année crée certains espoirs chez les gens. Ils peuvent se dire : «Cette année, les choses changeront! Je vais perdre dix livres, je vais recommencer à faire de l’exercice, je cesserai de fumer, je vais reprendre mes finances personnelles en mains, je serai un meilleur parent, un(e) meilleur(e) conjoint(e), etc.» Les résolutions sont porteuses d’espoir et de perfectionnement, mais pour un temps seulement.

La plupart du temps, évidemment, les résolutions se dissipent aussi vite qu’elles sont apparues et cela nous désole et nous nous reprochons alors de manquer de courage. Mais ce n’est pas vraiment de notre faute. Les résolutions du Nouvel An qui sont mal définies sont vouées à l’échec. Après tout, qu’est-ce que le 1er janvier a de si particulier? Au bout du compte, n’est-ce pas un jour parmi tant d’autres? L’idée est en fait de FAIRE quelque chose qui permettra à notre résolution de prendre forme. Et si aujourd’hui était le bon moment pour prendre les décisions qui changeront le cours de notre vie? Je pense que l’erreur fondamentale que les gens font est d’essayer d’atteindre le bonheur à partir d’une liste d’épicerie : «Atteindre le poids idéal… Fait! Obtenir une promotion… Fait! Être plus zen… Fait!»

Les gens pensent atteindre le bonheur SEULEMENT si certaines conditions sont respectées. Mais quelques années à peine de vie sur cette Terre nous apprennent vite que le bonheur peut se présenter de la façon la plus étrange et la plus inattendue qui soit et que, parfois, les choses que l’on espérait vraiment nous apportent bien peu de satisfaction finalement.

Le succès, après tout, se mesure en fonction des sacrifices endurés pour l’atteindre. Et parfois, il s’agit là d’un parcours plein d’amertume. Il est donc important de redéfinir nos objectifs pour évoluer.

Disons-le franchement : les rêves ne relèvent pas du préfabriqué. Cette année, pendant que vos voisins débitent à vive allure résolution sur résolution, laissez les souhaits creux aux autres et écoutez plutôt votre voix intérieure et votre vraie nature.

L’écrivaine Ellen Goodman a déjà dit : «Nous passons le 1er janvier à parcourir nos vies, pièce par pièce, en élaborant une liste de travaux à y faire et de fissures à y colmater. Peut-être que cette année, pour contrebalancer le tout, pourrions-nous plutôt visiter les chambres de nos vies… non pas pour y noter nos mauvais plis, mais bien plutôt pour évaluer tout notre potentiel.» Cela ressemble à une bonne façon d’entreprendre un nouveau départ.

Bonne et heureuse année à vous tous et à l’année prochaine!

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!