(Photo Jean-Michael Seminaro) Haldes 3, impression numérique, graphite et crayon de bois sur une feuille de papier Mylar pliée, 56 x 92 cm, 2012.
Jusqu’au 25 juillet, on peut visiter au Centre communautaire Elgar l’exposition Haldes urbaines de l’artiste Cara Déry.

Inspirée par les petits sommets construits par l’homme dans l’espace urbain et suburbain, Cara Déry arpente lieux et villes et recrée dans ses œuvres ces micros paysages oubliés, témoins de ces constructions.

«La documentation de ces amoncellements semblables à des montagnes est saisie numériquement sur des sections de papier d’architecture transparent (Mylar) de grand format. Repliant le papier sur lui-même, j’y ajoute ensuite des traits gestuels à l’aide de techniques plus traditionnelles de dessin», explique l’artiste au sujet de sa démarche.

Le visiteur pourra y déceler une réflexion poétique sur le caractère éphémère des paysages quotidiens sur un territoire qui ne cesse de se construire.

Ce qui s’impose également à l’œil est l’effet séduisant qui se dégage de ces tonalités et ces nuances de blanc et de gris dans les œuvres où plans, paysages et perspectives construisent un bel univers pictural.

Cara Déry, qui a étudié à l’Université du Québec à Montréal, a fait connaître son travail de création lors de nombreuses expositions, notamment à la Biennale de dessin du musée du Mont-Saint-Hilaire, chez Art Mûr ainsi qu’au Toronto Outdoor Art Exhibition. Ses œuvres se retrouvent également dans des collections publiques et privées.

Renseignements au 514 765-7270. Le Centre communautaire Elgar est situé au 260, rue Elgar.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!