Collaboration spéciale Starbucks Café Canada prévoit la construction d'une franchise au 46, Place du Commerce de L'Île-des-Sœurs comprenant un service à l'auto.

Depuis quelques mois, une rumeur concernant la venue d’une franchise du Starbucks Café à L’Île-des-Sœurs se précise. Un projet pour la construction d’un restaurant de deux étages sur Place du Commerce, tout juste en face du Second Cup, est à l’étude à l’arrondissement.

Bien que le projet ne soit pas encore officiel, Alain Laroche, commissaire au Développement local de l’arrondissement de Verdun, voit d’un bon œil l’arrivée d’une bannière qui attirera une nouvelle clientèle.

«Je comprends qu’ils veulent être au cœur de l’île. J’ai vu à quoi devrait ressembler l’immeuble et les plans sont magnifiques.»

Pour l’instant, Starbucks Café Canada refuse de commenter. «Nous n’avons pas d’informations à partager actuellement et nous ne pouvons pas confirmer l’ouverture prochaine d’un Starbucks à L’Île-des-Sœurs tant que les baux ne sont pas sécurisés», a fait savoir Mary Saunoris spécialiste des communications à Starbucks Café Canada.

Bémol
M. Laroche avoue toutefois qu’il aurait préféré que le commerce opte pour un autre emplacement pour éviter de faire une trop grande compétition aux autres commerces du genre. Actuellement, il y a aussi un Presse Café, un Tim Hortons ainsi que quelques petits indépendants.

Une opinion partagée par plusieurs résidents de L’Île-des-Sœurs, sondés par TC Média.

«Ce serait mieux que le Starbucks ouvre sur la Pointe-Sud de l’île, puisqu’il n’y a pas de café et ce serait moins concurrentiel», ajoute Patricia, une amie de la propriétaire du Second Cup.

«Ce n’est pas mon endroit favori le Starbucks. Je ne sais pas si je vais y aller. Je ne suis pas certain qu’on a besoin d’un autre café, un restaurant aurait été mieux », explique Michel.

Pour l’instant, difficile de dire quel impact pourrait avoir cette entreprise sur les autres commerçants de l’île. «On ne sait plus de quel côté provient la compétition aujourd’hui. Il faut être le meilleur dans son domaine et respecter les règles de base du service à la clientèle et créer une ambiance», ajoute M. Laroche.

Compétition
Pour sa part, la gérante du Second Cup juge que l’arrivée de Starbucks viendra bousculer les habitudes de sa clientèle.

«Ils vont avoir un service à l’auto que nous n’avons pas et on n’a pas un gros stationnement. On espère que le projet ne va pas se réaliser, mais on va tout faire pour garder nos clients. On va faire des promotions et on espère qu’on va attirer des gens», dit-elle.

Les autres commerçants de café de l’île perçoivent la situation différemment.

«Starbucks est plus dispendieux que Tim Hortons, je ne crois pas que ça affecterait les ventes. C’est deux clientèles différentes et celle de Tim est fidèle», croit Myriam, une employée du Tim Hortons.

«C’est une enseigne attrayante qui va attirer beaucoup de monde. Chacun doit rester dans son créneau, mais tout le monde a le droit de s’installer. Je crois que c’est positif pour la compétition», affirme Bruno Meril, propriétaire de Vachement Gourmand.

Dérogation
Actuellement, l’administration Parenteau étudie le projet en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble, car il déroge à certaines exigences notamment concernant les règles d’harmonie architecturale, l’aire de stationnement, la plantation d’arbres et les revêtements extérieurs.

Le 30 juin, l’arrondissement de Verdun tiendra une consultation publique pour prendre le pouls de la population sur le projet.

«Le processus est en cours et on ne veut pas prendre position avant d’avoir entendu les citoyens», commente Honorine Youmbissi, chargée de communication à l’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!