Audrey Clément-Robert/TC Media Le joueur de tennis paralympique de L'Île-des-Sœurs, Philippe Bédard, représentera le Canada aux Jeux parapanaméricains de Toronto dès le 8 août.

Le joueur de tennis Philippe Bédard, s’envolera pour Toronto dans quelques jours. Malgré une blessure qui l’a tenu à l’écart de l’entraînement durant les deux derniers mois, l’athlète de L’Île-des-Sœurs est excité à l’aube de sa deuxième participation en simple et en double aux Jeux parapanaméricains.

Le champion canadien en titre a perdu l’usage de ses jambes à la suite d’un virus à l’âge de 22 ans. Il y a sept semaines, Philippe Bédard s’est blessé au bas du dos en tombant de son fauteuil roulant. Il se dit fébrile d’aller à Toronto, alors qu’il n’a repris l’entraînement que cette semaine au Club de Tennis de L’Île-des-Sœurs.

«Ça va bien jusqu’ici, mais je ne peux pas pousser la machine à fond. Je ne peux pas faire tous les mouvements, je dois y aller progressivement pour ne pas endommager ma plaie. Je devrais être correct, mais ce n’est pas optimal», commente-t-il.

L’athlète de 33 ans a donc dû revoir son plan de match et ses objectifs, qui étaient de repartir avec l’or, notamment une médaille avec son partenaire Joel Dembe.

«Je me considère très chanceux de pouvoir y participer. Je vais y aller comme le corps le dit, sans attente», explique M. Bédard.

Sagesse et expérience
En double, Philippe Bédard et son partenaire s’étaient rendus en quarts de finale aux Jeux parapanaméricains de 2011, au Mexique. Depuis, l’athlète de L’Île-des-Sœurs estime avoir beaucoup appris de son expérience, en plus d’avoir acquis de la confiance, notamment avec des participations à plusieurs coupes du monde. Il ajoute à cela sa 17e place aux Jeux paralympiques de Londres en 2012.

Par ailleurs, le fait que le tournoi parapanaméricain se déroule au Canada cette année représente un atout pour lui par rapport aux autres compétiteurs. «C’est beaucoup plus simple pour nous, soutient Philippe Bédard. J’ai un vol de 45 minutes, pas de décalage horaire, je sais ce que je vais manger et je vais pouvoir boire l’eau contrairement au Mexique. C’est aussi un gros avantage d’avoir la foule, la famille et les amis derrière nous. Ce sera une plus belle expérience.»

Adversaires
Les spectateurs auront droit à un tournoi relevé. Certains joueurs ayant des services pouvant atteindre jusqu’à 160 km/h.

«Les gens ne s’imaginent pas que nous pouvons jouer au tennis sur le même terrain que les gens debout, selon l’Insulaire. Je crois que c’est un des sports paralympiques les plus spectaculaires avec le basket. Surtout le double, c’est très rapide. On monte à la volée comme les gens debout, c’est très excitant.»

Ses adversaires, Philippe les connait bien, pour les affronter régulièrement durant la saison. «J’ai eu de grosses performances dernièrement. J’ai battu Carlos Santos, le troisième favori. J’ai également gagné contre le Brésilien qui est le quatrième favori. Ça me donne beaucoup de confiance pour Toronto.»

Tennis Canada et le Comité paralympique canadien envoient quatre athlètes pour représenter le pays aux Jeux parapanaméricains qui auront lieu du 7 au 15 août.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!