TC Media -- Vicky Michaud Un petit quai a été aménagé au coût de 8000$ pour faciliter la vie des kayakistes, qui n'auront plus à se mouiller les pieds pour embarquer. Puisqu'il a moins de trois mètres, il serait impossible pour un baigneur de plonger à cet endroit.

Alors que Verdun s’apprête à installer une plage derrière l’Auditorium, un legs du 375e anniversaire de Montréal, les Lachinois font pour obtenir la leur, forçant les élus à considérer l’idée.

« Les gens me posent souvent la question, juste après m’avoir parlé du Tim Hortons. Tout récemment, on a fait poser un petit quai au parc Summerlea, surtout à la demande des kayakistes.

Maintenant, on étudie ajouter un plus grand quai, à la hauteur de la 45e Avenue, où les gens pourraient se baigner », mentionne le maire Claude Dauphin, qui se baigne déjà dans le lac Saint-Louis depuis des années, tout près de chez lui.

La conseilllère Maja Vodanovic fait de même, mais plus près de la 55e Avenue. « Les Lachinois devraient pouvoir profiter de l’eau. Moi je le fais depuis longtemps. Le problème, c’est de savoir au quotidien si la qualité de l’eau est propre à la baignade. Présentement, c’est la ville-centre qui a le contrôle là-dessus », commente-t-elle.

Des tests sont effectués sur des périodes précises, mais il n’existe pas encore d’alarme pour avertir les citoyens en cas de déversement ou de haut taux de coliforme à la suite de périodes de sécheresse ou, au contraire, de pluies diluviennes.

Par ailleurs, les échantillons ne sont pas prélevés quotidiennement, ce que déplore la conseillère.

Fond rocailleux
« Je sais que les gens réclament une plage. Il y a cependant beaucoup d’études à faire, quand à la faisabilité d’un tel projet. Si l’eau est belle, le fond de l’eau n’est pas aussi propre et les roches sont très coupantes sur la berge, ajoute Claude Dauphin. C’est clair qu’on ne peut pas rêver d’une plage de sable blanc. »

Le débat est ouvert, notamment sur la page Facebook Lachine pour une ville meilleure. « Vous n’avez qu’à partir un fil de discussion et regarder les nombreux commentaires apparaître », précise Nattalia Di Battista.

Selon elle, une plage bien aménagée pourrait profiter à Lachine au point de vue touristique et commercial. L’achalandage dans les boutiques et les restaurants en bordure de l’eau pourrait augmenter durant la belle saison en plus d’inciter les acheteurs potentiels à s’intéresser aux condos dans le secteur en raison de la proximité des loisirs.

« Les gens aiment ne pas avoir besoin d’aller trop loin pour pratiquer des sports. De plus, l’École de voile et le Club d’aviron auraient aussi avantage à augmenter leur visibilité », conclut-elle.

Emplacement
Pour le moment, Lachine n’a pas l’intention d’aménager une plage, mais certains secteurs seraient privilégiés pour établir un long quai qui s’insérerait dans la baie.

« À la Marina d’escale, on pourrait facilement rénover le bord de l’eau et y installer un quai. D’autant plus que cet espace sera aménagé avec une place de spectacles permanente, comme legs de la ville-centre pour son anniversaire. On n’aurait pas à investir le million de dollar que Verdun dépensera pour sa plage non plus », renchérit Maja Vodanovic.

Rien n’est encore arrêté et le maire admet que son équipe étudie présentement plusieurs possibilités, tant que le coût demeure raisonnable.

@D:Pour connaître la qualité de l’eau sur l’ensemble de l’Île, cliquer ici

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!