TC Media/Pascaline David La camionnette ALGO rendra visite aux élèves et enseignants des écoles primaires de la CSMB, tout au long de l’année scolaire, afin de les initier à la programmation informatique.

La toute nouvelle camionnette ALGO de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) permettra aux élèves de découvrir la programmation. Elle sera de passage dans plusieurs arrondissements pour proposer des activités d’éveil aux jeunes de préscolaire et primaire.

Équipée d’une centaine de robots, ordinateurs et autres tablettes, la camionnette bleue a commencé sa tournée le 14 novembre à l’École Martin-Bélanger de Lachine et rendra visite à une vingtaine d’autres jusqu’à la fin du mois de janvier.

Deux conseillers pédagogiques, Marijo Émond et Sébastien Trempe, sont à l’origine du concept. Ils conduiront le véhicule et chapeauteront les ateliers d’une durée d’une heure. «Le but est d’apprendre à développer une pensée informatique en laissant libre cours à sa créativité par le jeu», explique M. Trempe.

Cette pensée informatique ou computationnelle consiste à développer des compétences en logique et en résolution de problèmes. Cela peut être inclus dans les programmes de mathématiques, de sciences, mais aussi dans les domaines des langues et des arts qui intègrent la robotique ou l’apprentissage du codage.

Lancement lachinois
La directrice de l’école Martin-Bélanger à Lachine, Christine Renaud, a été séduite par l’expérience pilote de la CSMB réalisée à l’école Paul-Jarry, où les élèves ont appris les rouages du langage informatique et ont même réussi à programmer des robots cette année.

Elle a ainsi fait appel à l’enseignante Pascale Paquette pour développer le projet avec les enfants de Martin-Bélanger. «Ils apprennent des choses concrètes et sont préparés pour le futur», dit Mme Paquette qui a été agréablement surprise par la volonté des élèves à collaborer ensemble et à relever ces nouveaux défis numériques.

Les enfants se sont familiarisés avec des robots tels que le Bee-Bot qui développe leur esprit logique ainsi que leur orientation spatiale. Ils ont également appris à dompter Kibo, qui se déplace librement au sol et peut être équipé de différents capteurs entièrement programmables grâce à un système de code à barres.

Les professeurs concernés
Ces ateliers numériques ne sont d’ailleurs pas seulement destinés aux enfants. «Nous voulons montrer aux enseignants qu’ils sont capables de maîtriser les outils et la programmation robotique pédagogique, même si ce n’est pas leur domaine», ajoute-t-il.

Mme Émond et M. Trempe souhaitent que ce projet s’inscrive sur le long terme en suivant le développement des élèves et en accompagnant les écoles après la tournée d’ALGO. L’objectif est de favoriser le réseautage entre les enseignants et les écoles, le partage des connaissances, voire du matériel grâce à des groupes de support entre pairs.

La tournée ALGO est autofinancée par la CSMB, mais les écoles pourront ensuite choisir d’acheter certains robots selon leurs moyens et leurs besoins. «Cela prend un capitaine qui y croit et qui voit la viabilité sur le long terme», explique la directrice de l’école Paul-Jarry, Christine Jost, convaincue de l’importance d’intégrer le codage au programme scolaire.

Si le projet est ouvert aux 73 écoles primaires de la CSMB, seules les classes de niveau préscolaire pouvaient s’inscrire pour la première phase de la tournée. Le calendrier et la période d’inscription de la phase primaire n’ont pas encore été communiqués.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!