Gracieuseté Caleb Jordan est au camp de l'équipe canadienne de rugby à Victoria.

Plus motivé que jamais par la conquête d’une médaille de bronze de l’équipe canadienne féminine de rugby au Brésil, le LaSallois Caleb Jordan vient «de s’expatrier» au camp d’entraînement de l’équipe masculine à Victoria en Colombie-Britannique et rêve de participer aux Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, en 2020.

Ami d’enfance de l’olympienne montéroise en rugby Bianca Farella, l’athlète de 24 ans affirme que «c’est mon plus grand rêve et j’espère représenter mon pays sur la scène internationale cette année avec l’équipe des sept de Rugby Canada et pouvoir remercier les gens qui ont cru en moi et m’ont aidé à atteindre mes objectifs».

Il va sans dire que Caleb Jordan a suivi attentivement les Jeux olympiques de Rio puisque sa grande amie Bianca Farella s’alignait avec l’équipe féminine qui a raflé le bronze. «Voir mon amie aux Olympiques m’a donné encore plus l’espoir que ce sera mon tour un jour», dit-il.

Alors qu’il s’entretenait avec TC Media en direct de Victoria, l’ailier offensif ne connaissait toujours pas l’horaire exact du camp d’entraînement et des parties à venir, mais brûlait d’impatience de faire ses preuves.

Découverte d’un sport
Après avoir excellé en soccer et en football, Caleb Jordan a découvert le rugby à l’âge de 16 ans. «Lors de ma deuxième étape en secondaire 5, je suis allé voir mes amis jouer au rugby et j’ai immédiatement été fasciné par ce sport», dit-il.

Après avoir fréquenté les écoles de LaSalle, il a évolué au Collège Dawson et complété ses études en Relations humaines à l’Université Concordia.

Avec les Stingers de l’endroit, en 2013, Caleb Jordan a été l’un des deux membres de l’équipe invités à un camp de développement en Colombie-Britannique.

En mars dernier, il a fait partie de l’équipe du Québec qui a pris part au Las Vegas Invitational et a excellé en marquant sept essais au cours de l’événement, même si l’équipe a pris le 12e rang.

En juillet dernier, Rugby Canada a décidé de ne pas renouveler le contrat de Liam Middleton, entraîneur-chef depuis 2014, après une cinquième place au tournoi de qualifications de repêchage de la dernière chance à Monaco. L’équipe n’a donc pu se qualifier pour les Jeux de Rio de Janeiro.

Né à Verdun, Caleb Jordan a vécu à LaSalle de l’âge de 7 ans jusqu’à 24 ans, son âge actuel, et il a encore de la famille à LaSalle et un oncle qui habite la Colombie-Britannique.

Bourse appréciée
Caleb Jordan fait partie des 52 «athlètes prometteurs» sélectionnés par Pétro-Canada et provenant de partout au pays pour recevoir une bourse de 10 000$ à partager avec son entraîneur (5 000 $ chacun), qui les aide tout au long de leur parcours.

Ces bourses sont souvent utilisées pour couvrir les dépenses reliées à l’entraînement, à l’équipement, aux formations des entraîneurs et aux déplacements pour les compétitions.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!