Gracieuseté L'usine de traitement des odeurs

Plus de cinq ans après la date d’entrée en fonction initialement prévue et 15 ans après l’apparition de mauvaises odeurs dans le quartier Centre de LaSalle, la deuxième unité de traitement des odeurs devrait finalement être prête en juillet 2017.

La Ville de Montréal a accordé un contrat d’une somme maximale de 2,5 M $ à la firme Lambert Somec, pour effectuer les travaux requis au démarrage du système d’extraction et de traitement des odeurs (UTO) sur la 75e Avenue.

Les travaux se sont mis en branle le 31 octobre pour une durée approximative de 40 semaines et la date prévue pour leur conclusion est juillet 2017.

La compagnie devra notamment effectuer des tâches reliées à la mécanique, l’architecture et l’électricité afin de compléter le travail initialement amorcé par l’entrepreneur général Sept Frères et la firme de génie Axor qui sont en procédures judiciaires avec la Ville depuis 2015.

«Globalement, ce sera le même procédé d’extraction/traitement qu’auparavant. Mais la résistance aux pressions sera deux plus importante, permettant de rejeter l’air malodorant extrait du collecteur LaSalle vers l’atmosphère, sans causer de nuisance aux citoyens et aux utilisateurs du parc linéaire», explique Philippe Sabourin, relationniste de la Ville de Montréal.

«C’est une excellente nouvelle pour les riverains, les piétons et les cyclistes qui circulent sur le boulevard LaSalle ou qui empruntent les pistes le long du fleuve», souligne la mairesse d’arrondissement Manon Barbe.

Selon la mairesse, l’équipement permettra d’éliminer les nuisances olfactives ressenties par les riverains du boulevard LaSalle, particulièrement ceux qui résident entre l’avenue Lafleur et la 75<V>e<V> Avenue.

Mauvais souvenirs
Rappelons qu’en juillet 2012, alors que l’exécution des travaux était très avancée, le système a subi une défaillance majeure. L’ensemble de l’ouvrage est alors devenu inexploitable.

Ce fait résultait d’une mauvaise conception, d’une fabrication déficiente et d’une installation inadéquate.

«Les travaux qui seront exécutés d’ici l’été 2017 permettront d’assurer la mise en service et l’efficacité opérationnelle de cette unité d’extraction et de traitement des odeurs», soutient Philippe Sabourin.

Les mauvaises odeurs provenant des bouches d’égout dérangent les résidents de LaSalle depuis 2002. Montréal avait lancé en 2009 un projet de 6 M$ pour corriger la situation, avec la construction de deux unités de traitement des odeurs, dont la première sur la rue Trésor-Caché est déjà en fonction.

Créée en 1954, la firme Lambert Somec, qui a obtenu le contrat des nouveaux travaux, est l’une des plus importantes entreprises en construction électromécanique au Québec, qui offre une expertise pour des mandats de construction spécifiques.

Certifiée ISO 9001 en 2008, elle a participé à plusieurs grands projets notamment à la centrale du barrage LG3, au nouveau Centre Universitaire de Santé McGill (CUSM), et à l’aéroport Montréal-Trudeau.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus