ARF Connie Rotella a fondé son école de danse en 2006.

Alors que plusieurs de ses proches étaient dans un état de santé critique, la danseuse laSalloise Connie Rotella a eu l’impression de se noyer, comme si elle perdait sa famille, ses fondations et qu’elle se perdait elle-même. Elle raconte son aventure dans les pages d’un ouvrage anglophone de croissance personnelle intitulé «Becoming One – A Journey of Self-Discovery and Reconnection from Within».

Il s’agit d’un premier livre pour Connie Rotella, une artiste multidisciplinaire qui déploie ses talents depuis plus de 25 ans comme chorégraphe, metteure en scène, directrice artistique et productrice. Elle a dansé professionnellement à travers le monde, avant la naissance de son fils aîné.

Dans son livre de 140 pages, qui est classé numéro 1 parmi les nouveaux ouvrages de croissance personnelle chez Amazon, elle partage comment elle a transformé sa vulnérabilité émotionnelle grâce à sa passion de toujours, la danse.

«C’est mon histoire, mais les gens s’y retrouvent parce que nous vivons tous des moments douloureux. Mon message, c’est l’écoute de la voix interne, parce que j’ai vécu beaucoup de moments difficiles et que j’ai une passion pour la danse», explique la LaSalloise.

D’épreuve en épreuve
Il y a 10 ans, son fils aîné est né avec une malformation au cœur. «Mon mari a la maladie de Crohn [une inflammation chronique des voies gastro-intestinales] et a eu une tumeur au rein. Ma mère a perdu sa mémoire. On ne savait pas ce qui se passait et on ne le sait pas encore», confie l’auteure.

«La danse m’a gardée positive et empêchée d’être dépressive», explique celle qui devait s’occuper des membres de sa famille et de son école de danse. «Je travaillais tellement que j’aurais pu me perdre. En écoutant ma voix interne, je suis restée «groundée», une minute à la fois».

Connie Rotella dit comprendre à quel point il serait facile de se laisser guider par la peur et perdre confiance en soi. C’est en traversant ces sombres moments qu’est apparue une force puisée en étant à l’écoute de son enfant intérieur, ce guide qu’elle cherchait depuis longtemps et qui pourtant avait toujours été en elle.

Native et résidente de LaSalle, Connie Rotella encourage le lecteur à renouer avec sa voix intérieure, «à croire en notre capacité à guérir et à nous diriger avec confiance vers notre raison d’être plutôt qu’à la fuir».

Elle voulait écrire ce livre depuis longtemps. «C’était mon cadeau d’anniversaire pour mes 40 ans en septembre dernier», dit-elle.

D’une passion à l’autre
Lorsque son garçon est né avec une malformation, elle a cessé les tournées et fondé en 2006 «Danse 1…2…3», le premier studio montréalais des arts de la scène à vocation triple (danse, théâtre et chant).

Depuis plus de 10 ans, la relève est bien formée et des jeunes de son école font des films et des émissions télévisées.

«Mon fils a maintenant 11 ans et est passionné de chant et de danse comme moi. Il joue le rôle de Michael Banks dans la comédie musicale »Mary Poppins», dit-elle fièrement.

Connie Rotella veut continuer d’écrire. «Je veux écrire une comédie musicale, être productrice et continuer d’être metteure en scène», dit-elle.

Native de LaSalle, Connie Rotella y habite toujours et est mère de deux fils, de 11 et 7 ans.

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!