Mordu de photo depuis l’âge de 15 ans, le LaSallois Guy Lafontaine présente jusqu’au 31 mars une exposition à la prestigieuse Dylan Ellis Gallery de Toronto, dans laquelle ses œuvres et celles de huit photographes montréalais sont en vedette.

«Cette exposition regroupe le travail des photographes sous l’angle vital de la composition et de la structure que chacun utilise lors de la création de ses photographies. C’est soit très cartésien ou soit le fruit de l’émotion du moment, chacun a son chemin propre vers la création de ses photographies», explique Guy Lafontaine, qui a mis deux ans à recruter les photographes et mettre sur pied l’événement.

Montréal, son architecture et ses grands travaux, mais aussi la vie et l’environnement de ses habitants, sont à l’honneur dans les œuvres de photographes montréalais qui sont exposées depuis le 3 mars.

L’exposition est intitulée »Visual Calculus in Photography» ou «Calcul visuel en photographie». «Quand j’ai l’idée d’un concept, il faut que je trouve des travaux qui vont s’impliquer dans ce concept-là, de manière parfaite et très fluide», explique le photographe de LaSalle.

«Au curriculum vitae de chacun, c’est une ligne importante qui s’ajoute quand on expose dans une autre province. Pour le rayonnement de chacun, c’est un gros plus», soutient Guy Lafontaine.

Âgé de 58 ans, Guy Lafontaine travaille depuis une trentaine d’années comme technicien concepteur en turbines hydroélectriques. «Quand ma journée de travail est terminée, j’ai pleine liberté pour faire ce que je veux en photo», dit celui qui est originaire de Trois-Rivières et qui habite LaSalle depuis 1981. Il est marié et père d’un fils de 14 ans.

Organisation
Commissaire de l’exposition, Guy Lafontaine organise ce genre d’exposition une fois par deux ans. Il a passé quatre jours dans la Ville Reine pour finaliser l’organisation et participer au vernissage à la galerie de l’avenue Danforth.

«J’en suis l’architecte et le chef d’orchestre. Je ne suis pas remis de mes émotions de constater l’ampleur de l’expo. J’ai investi beaucoup d’efforts dans ce projet concrétisé à cette galerie spécialisée en photographie et implantée à Toronto depuis trois ans», dit celui qui organise des expositions depuis 1984.

Le vernissage a attiré des représentants du Bureau du Québec à Toronto, qui appuie financièrement l’exposition, du Secrétariat aux Affaires intergouvernementales canadiennes, et du député libéral provincial Arthur Potts.

«La galerie a une vocation strictement photographique et le public qui la fréquente est constitué d’habitués. Nous avons des frais près de 5000 $ pour l’exposition pendant un mois. Comme commissaire, j’ai l’honneur de signer le contrat de location», précise M. Lafontaine.

Huit photographes invités

Catherine Aboumrad est spécialiste des superpositions des images prises dans diverses directions.

Marie-Reine Mattera et Emmanuel Joly ont un processus de prises de vue où l’émotion du moment prend toute la place.

Daniel Miller et Jean Lauzon ont chacun lancé en 2016 un livre regroupant plusieurs années de leur travail photographique.

Guy Lafontaine, Guy Glorieux et Jean Lauzon font partie ce printemps d’une exposition itinérante en photographie qui sera présentée en Nouvelle-Orléans, à Washington et qui se terminera à Toronto.

Les autres participants sont Alain Laforest (architecture) et Robert Slatkoff (arrangements de couleurs et abstractions).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!