TC Media / Gracieuseté Pour une traversée d'environ deux heures sur 10 km, le nageur doit s’entraîner à prendre des pauses pour boire et manger, sans perdre de précieuses secondes.

Le nageur LaSallois Gabriel Mérette affrontera les vagues et la température froide de l’eau du Lac-Saint-Jean, le 28 juillet. Dans le cadre de la troisième Coupe Espoir Canada Por-Color, l’adolescent de 16 ans devra franchir une distance de 10 km en eau libre.

Présentement sixième au classement chez les garçons, le nageur a déjà amélioré son temps de près de quatre minutes sur celui de l’an dernier.
«Les piscines, je trouve ça plate, explique Gabriel Mérette, Y’a rien qui se passe, tout est contrôlé. En eau libre, tout peut arriver. Je préfère aussi les longues distances. Je n’aime pas le stress des sprints», précise-t-il.

Le LaSallois s’entraîne huit fois par semaine dans une piscine intérieure. Par contre, quand la saison régulière se termine, lui et son entraîneur Marc Daoust se rendent à Pointe-Claire pour plonger dans les eaux du fleuve Saint-Laurent.

M. Daoust explique que les différences de température, les algues et la température corporelle qui chute déconcentrent un nageur d’eau libre.
«Gabriel a une longueur d’avance parce qu’il aime ce genre d’imprévu», dit-il.

La course du lac Saint-Jean sera la troisième étape sur un total de quatre. Elle accueille des adolescents âgés de 14 à 19 ans. La dernière traversée, de 7 km, aura lieu à Lac-Mégantic, le 11 août.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!