Encore plusieurs LaSallois ignorent le règlement qui régit l’utilisation de l’eau potable. À preuve, depuis son entrée en vigueur, en 2013, la Patrouille bleue a remis près de 1 000 avis, dont huit à LaSalle. (503 à Pierrefonds, 299 à Saint-Léonard, 102 à Ahuntsic-Cartierville, 8 à Verdun. Pour la première fois cette année, des constats d’infractions ont été remis aux résidents récidivistes.

L’année précédente, les agents avaient sensibilisé plus de 7 000 Montréalais.

En tout, 21 agents sont rattachés aux éco-quartiers de la Ville de Montréal. Ils parcourent de porte en porte les résidences et se déplacent à l’aide de vélos BIXI. Leur intervention vise d’abord à sensibiliser les citoyens en remplissant un petit questionnaire sur leur utilisation de l’eau potable.

«Les gens ignorent souvent qu’il y a une nouvelle réglementation en vigueur», constate Lucas Gonzaga, coordonnateur de l’éco-quartier de LaSalle. Son équipe, un amalgame de Patrouille Bleue et verte, informait souvent les citoyens qu’un usage extérieur d’eau potable est permis selon un horaire prédéfini selon le secteur de résidence.

«La plupart des gens ne savent pas qu’ils contreviennent au règlement, précise M. Gonzaga, l’information est disponible sur Internet, mais pas suffisamment publicisée». En raison des pluies abondantes de l’été, le nombre de constats pour l’arrosage n’est pas très élevé. Toutefois, les agents ont remarqué que les citoyens ignoraient souvent qu’un frêne grandissait sur leur terrain et qu’il était obligatoire de le faire traiter contre l’agrile du frêne, un insecte ravageur.

De plus, ils suggéraient aussi de réorienter l’eau des gouttières vers des surfaces perméables plutôt que vers le réseau d’aqueduc de la ville.

Faire plus
L’organise Eau-Secours, qui revendique et fait la promotion d’une gestion saine de l’eau potable, juge qu’il est possible de faire beaucoup plus, surtout dans les secteurs industriels et commerciaux.

«Le nombre d’avis est très faible sur une population de deux millions d’habitants», remarque la porte-parole, Martine Chatelain.

Elle félicite toutefois la ville-centre pour son bilan d’économie d’eau, ses efforts ainsi que la mise en place de ses gardiens de l’eau, un travail qu’elle qualifie de très important.

Une lettre adressée au maire de Montréal, Denis Coderre, est aussi disponible sur leur site Internet où l’on souligne «les efforts de réfection des infrastructures […] qui ont permis une réduction de la consommation d’eau de 28% par personne.»

Plus d’infos ICI

Montant des amendes

  • 200 $ à 500 $, première infraction
  • 500 $ à 1 000 $, première récidive
  • 1 000 $ à 2 000 $, récidive additionnelle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!