TC Media / Archives Le magasin Sears du Carrefour Angrignon

Sears Canada annonce qu’il fermera tous ses magasins et liquidera ses actifs au Canada, s’il obtient l’autorisation de la cour. La succursale du Carrefour Angrignon devrait donc mettre la clé sous la porte très prochainement.

Au pays, l’entreprise compte près de 12 000 employés. Tous ceux en poste sur l’île de Montréal ne sont pas syndiqués.

En attendant l’approbation de la requête, prévue pour cette semaine, les ventes de liquidation dans les magasins de détail devraient commencer le 19 octobre et durer de 10 à 14 semaines.

«Sears Canada a reçu et mis en œuvre des propositions visant la continuité de certains de ses secteurs, mais après avoir déployé des efforts considérables, aucune proposition viable permettant la continuité de ses activités n’a été reçue», a fait savoir l’entreprise par voix de communiqué. Ainsi, le détaillant n’aura pas réussi à trouver d’acheteur.

Contexte
À Montréal, la bannière compte quatre magasins à Lasalle, Anjou, Pointe-Claire et Saint-Laurent. Dans une dernière tentative de restructuration, l’entreprise avait annoncé peu après s’être mise sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers (LACC), au mois de juin, la fermeture de plusieurs succursales.

Aucun avis de fermeture n’avait été annoncé pour le magasin du boulevard Newman. Une soixantaine de magasins, incluant celui de Montréal-Place Vertu, devaient à ce moment être fermés, entraînant la perte de 2 900 postes.

L’entreprise s’est dite sincèrement désolée des conséquences de cette décision, surtout en raison des nombreux emplois qui seront perdus.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!