Le verdict est tombé dimanche midi: Ahmad Nehme a été reconnu coupable de meurtre au premier degré de sa femme, Catherine de Boucherville. L’homme de 53 ans a reçu la décision du jury sans broncher.

Le tribunal n’a pas retenu la thèse de la défense qui plaidait la non-responsabilité criminelle pour cause de trouble mental. Les avocats de l’accusé, sans nier les faits relatés pas la Couronne, avaient suggéré que leur client avait souffert d’un «trouble délirant persécutoire et jaloux», selon le témoignage du psychiatre Joel Watts.

Ahmad Nehme avait lui-même soutenu que sa femme complotait avec ses amants pour l’éliminer.

Il a assassiné sa conjointe de 44 ans en la poignardant à quinze reprises dans la résidence familiale de l’arrondissement LaSalle, en juillet 2012, alors que leur fille, alors âgée de 16 ans, et leur fils autiste de 13 ans, étaient présents. L’appel troublant aux services d’urgence de sa fille paniquée avait d’ailleurs été déposé en preuve.

À la sortie de la salle d’audience, le procureur de la Couronne, Éric Côté, s’est dit soulagé. «J’ai une pensée pour Nadim et Dania. Ça a été éreintant, à cause de la nature de la preuve. L’appel au 911 était à glacer le sang», a-t-il déclaré.

Délibérations
Présidé par le juge Jean-François Buffoni, le jury avait le choix entre quatre verdicts: non-criminellement responsable, homicide involontaire, meurtre au deuxième degré et meurtre au premier degré. Ils ont été séquestré le 25 octobre et ont demandé de réécouter plusieurs témoignages pendant leur délibération.

Ils auront débattu pendant cinq jours avant de s’entendre à l’unanimité.

Le code criminel prévoit une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans pour ce genre de crime.
Le prononcé de la sentence est prévu pour le 3 novembre.

La défense a refusé d’émettre des commentaires. On ignore si le verdict sera porté en appel.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!