Photo : TC Media - Pascaline David Smail Louardiane, qui se lance pour la première fois en politique, brigue le poste de député dans Marguerite-Bourgeoys.

Le résident de Lachine, Smail Louardiane se présente sous la bannière du Parti vert du Québec aux prochaines élections provinciales dans la circonscription de Marguerite-Bourgeoys. Originaire d’Algérie, l’ingénieur biologiste de formation, spécialisé en écologie et environnement, se lance en politique pour la première fois.

Pour M. Louardiane, les questions sociales devront être réglées en priorité. «Comment peut-on parler d’environnement à quelqu’un qui a faim ou qui est dans la misère? Cela ne sert à rien», lance le candidat qui veut être proche des citoyens en se rendant constamment sur le terrain.

Améliorer la sécurité des cyclistes, l’aménagement des pistes et l’offre du transport en commun est un autre objectif de M. Louardiane. «Aller de Lachine à LaSalle jusqu’au métro Angrignon en autobus, ça peut être très long et très compliqué, il est nécessaire de bonifier le nombre de trajets», affirme-t-il.

M. Louardiane souhaiterait aussi créer davantage de logements sociaux, plutôt que des condos à LaSalle et ailleurs, en collaboration avec la mairie d’arrondissement.

«Le Parti vert représente des valeurs qui me tiennent à cœur, soit l’écologie, le socialisme et le fédéralisme», précise-t-il.

Parcours
En Algérie, il a cofondé l’association Aliw, dont le nom berbère est celui d’un olivier de la région subsaharienne, qui symbolise la résistance de la nature à toutes les transformations climatiques.

«Nous nous rendions dans les écoles les plus défavorisées pour y faire des classes écologiques et donner aux enfants des bases de biologie», explique le candidat qui souhaite mettre en place la même chose ici.

Lorsqu’il est arrivé au Québec en 2006, l’idée de se lancer en politique mûrissait déjà dans l’esprit du candidat. «Après une technique en environnement à l’Université TÉLUQ, mes convictions et ma vision environnementales se sont vraiment renforcées», raconte-t-il.

Celui qui a résidé à Montréal-Nord puis à LaSalle, sur la rue Bergevin, avant de s’installer à Lachine, a toutefois eu de la difficulté à trouver un emploi dans son domaine. Il a travaillé comme commis aux fruits et légumes chez Loblaws avant d’être préposé aux bénéficiaires au CHSLD St-George, sur le Plateau.

S’il est élu, il souhaite ainsi se battre pour l’intégration des populations immigrées en reconnaissant davantage leurs compétences et qualifications. «Je suis passé par là, je sais exactement ce qu’ils vivent», indique M. Louardiane en déplorant également le racisme systémique qui fait rage au Québec.

Malgré ces obstacles, le repli sur soi et le communautarisme doivent absolument être évités, selon lui. «Je travaillerai avec les entreprises pour qu’il y ait moins de discrimination, plus de diversité et que la consonance arabe ou africaine dans un nom devienne synonyme de main-d’œuvre qualifiée», ajoute-t-il.

Depuis les élections de 2014, la circonscription est représentée à l’Assemblée nationale par le ministre Robert Poëti.La candidate du Parti vert Stéphanie Stevenson avait alors obtenu 1,7 % des suffrages.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!