Le Messager LaSalle - Pascaline David Le LaSallois de 27 ans, Jean-François Racine, se lance en politique pour la première fois.

Jean-François Racine représentera les couleurs du parti Citoyens au pouvoir du Québec dans la circonscription de Marguerite-Bourgeoys, lors des élections provinciales. Le LaSallois se lance en politique notamment pour combattre l’itinérance cachée et améliorer la mobilité.

Âgé de 27 ans, M. Racine estime que sa force réside dans le fait qu’il ait grandi sur la rue Alepin, a fréquenté les écoles primaire et secondaire de l’arrondissement. «Je suis le seul candidat qui soit de LaSalle», souligne le résident du Bronx.

Il a constaté, au fil des ans, un appauvrissement dans Marguerite-Bourgeoys. «Nous sommes rentrés dans le top 25 des circonscriptions les plus pauvres, lance le candidat. Il est temps qu’on se réveille et qu’on remette les moteurs en marche.»

Il est nécessaire d’agir en amont, selon lui, pour retourner la situation, en s’attaquant notamment à l’itinérance cachée.

«Beaucoup de gens font du couchsurfing et se rendent dans des centres de jour. Il faudrait implanter un centre à LaSalle avec des intervenants toujours présents et des dîners à très faibles coûts, voire gratuits», imagine l’opérateur qui travaille pour le distributeur de produits chimiques Brenntag basé à Lachine.

Il affirme aussi que des logements sociaux seraient nécessaires.

Évoluer à LaSalle
En termes d’éducation, le LaSallois croit à l’enseignement alternatif. Il propose que soient ajoutées une aile ou des classes dédiées à ce type d’éducation dans la nouvelle école qui sera construite à côté du cégep André-Laurendeau. «Cela permettrait de mieux encadrer les enfants, car les parents sont davantage inclus», dit-il.

Il défend également la souveraineté du Québec, à condition de développer des moteurs économiques pour y arriver. «Je pousserai pour qu’on soit prêt à faire un référendum d’ici 12 ans», ajoute-t-il.

Le candidat souhaiterait également qu’une station de métro soit créée à la gare de LaSalle et que les trajets en transports en commun soient bonifiés.

«Beaucoup d’entreprises risquent de fermer leurs portes, car c’est compliqué de venir à LaSalle en autobus, estime-t-il. La 495 est ridicule, elle monte jusqu’à Provost, alors qu’elle devrait rester sur Victoria jusqu’à Dorval.»

S’il s’agit d’une compétence municipale, M. Racine croit qu’une influence provinciale pourrait faire bouger les choses.

Couac avec la CAQ

Quelques mois plus tôt, il avait présenté sa candidature pour représenter la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans la même circonscription. C’est finalement Vicky Michaud qui a été choisie par le parti et pour qui il a été attaché de presse, avant de quitter son poste quelques jours plus tard.

«Je leur dis « vous ne m’avez pas pris, vous avez voulu m’utiliser, je me présente contre vous »», rapporte celui qui estime avoir été sollicité pour ses contacts.

Il a finalement rejoint Citoyens au pouvoir, séduit par leur idéologie.

Au municipal, M. Racine est impliqué dans le nouveau parti Union Patriote de Montréal.

Il est aussi l’un des membres fondateurs du Regroupement citoyen de LaSalle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!