Le Messager LaSalle - Archives Les aînés sont les principales cibles des vols de bijoux dans les lieux publics.

Le nombre de vols de bijoux dans les lieux publics a augmenté considérablement cette année, selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Un groupe agissant toujours avec le même modus operandi serait en cause.

Dans l’Ouest-de-l’île, qui comprend le territoire de LaSalle, le nombre de vols de bijoux répertoriés est passé de 0 à 52 par rapport à l’an passé.

«Il s’agirait principalement d’un groupe de gens d’origine roumaine, plusieurs sont en attente de statut, ils fonctionnent toujours de la même façon. Ils ciblent des personnes âgées qui ont des bijoux, les abordent et sont très chaleureux avec eux», explique le commandant des enquêtes, division ouest, Pascal Leclair.

Ce groupe serait relié au moins à une dizaine d’événements recensés cette année. Le 24 août, des personnes ont été arrêtées et accusées. Depuis, aucun méfait de ce genre n’a été signalé dans l’ouest, mais quatre ont été enregistrés dans le nord et l’est de la Ville.

M. Leclair demeure toutefois sceptique quant aux statistiques de 2017, qui pourraient simplement être le résultat de cas mal répertoriés. «Ce n’est pas impossible quand il y a de la pression policière, car les groupes se déplacent dans une autre ville», estime-t-il.

Par ailleurs, les événements ne sont pas toujours rapportés de la même façon par les victimes. «Les personnes âgées visées interprètent parfois cela comme un vol de sac à main, sans réussir à identifier formellement le groupe ou la personne», dit le commandant.

Stratégie
Les voleurs interpellent la victime en utilisant différents faux prétextes. Par exemple, ils lui demandent le chemin de l’hôpital, l’heure, ou parlent d’un membre de sa famille qui est décédé.

Pour remercier la victime, ils lui offrent un bijou qui n’a aucune valeur, s’approchent de celle-ci et lui mettent rapidement au cou, au poignet ou au doigt, ne laissant pas le temps de réagir.

Au même moment, il lui subtilise les bijoux de valeur à son insu. Souvent, le vol n’est remarqué que plus tard.

«Ce n’est pas aléatoire, mais ce n’est pas une attaque, précise M. Leclair. Il faut être très méfiant quand on est abordé par des étrangers qui demandent des informations, garder ses distances et se promener dans des endroits achalandés.»

Il suggère aux personnes de signaler tous comportements suspects au SPVM, de privilégier la marche en groupe, de cacher ses bijoux de valeur jusqu’à destination et de toujours refuser le cadeau d’un inconnu ou le laisser s’approcher de soi.

Cas recensés dans l’Ouest-de-l’Île
• 2015 : 17
• 2016 : 11
• 2017 : 0
• 2018 : 52

Si vous êtes victime d’une fraude ou d’un vol, ou pensez l’être, n’hésitez pas à contacter les ressources suivantes: SPVM (911), ligne Aide Abus Aînés (1-888-489-2287), ligne Tel-Aînés (514-353-2463), Centre antifraude du Canada (1-888-495-8501).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!