Google Map Le Bal en Rose, qui aura lieu le 12 octobre dès 18h au Buffet Il Gabbiano, permet d’amasser des fonds pour divers organismes et projets, dont la Fondation de l’Hôpital LaSalle.

La 4e édition du Bal en Rose prendra place au Buffet Il Gabiano, dans quelques jours. L’événement permettra d’amasser des fonds pour la Fondation de l’hôpital LaSalle, le projet de Maison de soins palliatifs Sault-Saint-Louis, ainsi que la Fondation cancer du sein du Québec.

Un repas cinq services sera servi aux participants, le 12 octobre, tandis qu’un DJ animera la soirée et un espace de danse sera aménagé. Pour encourager les donateurs, un encan silencieux et des tirages de prix.

«On a la chance d’avoir un hôpital extrêmement performant sur le territoire, lance Nancy Blanchet, conseillère d’arrondissement et présidente du comité organisateur de l’événement. Malgré toute la bonne volonté, il y a un besoin de financement, pour de nouveaux équipements par exemple.»

Mme Blanchet se sent touchée personnellement par le projet de Maison de soins palliatifs. «Mon grand-père a eu l’occasion de pouvoir profiter de ces installations dans la région de Québec, ça a été une expérience apaisante», raconte-t-elle.

Projet de longue date
L’idée d’une telle structure a été initiée par la mairesse de LaSalle, Manon Barbe, en 2013.

«Quand il y a beaucoup de gens autour de toi aux prises avec le cancer et que tu les vois mourir dans un hôpital, ce n’est pas idéal, estime Mme Barbe. Dans une maison de soins palliatifs, il y a tout le confort et l’équipement adéquat.»

Dans ces structures, les infirmières et bénévoles sont habillés en civil pour donner une atmosphère plus résidentielle. «Tout est dans le souci du détail pour que les personnes vivent leurs dernières semaines dans la dignité», ajoute-t-elle.

La future maison devrait être constituée de 12 lits, à raison d’une infirmière pour 4 lits.

Un comité s’attèle actuellement à étudier des stratégies de collectes de fonds pour financer ce projet estimé à 8 M$, dont 6 M$ serviront à la construction du bâtiment et 2 M$ à son fonctionnement pendant deux ans. Après cette période, l’arrondissement pourra recevoir une pension du gouvernement.

«Nous avons aussi fait appel à une firme de conseil en philanthropie, BNP, pour étudier le marché autour de nous, ajoute Mme Barbe. Le rapport indique que les philanthropes sont intéressés, on a le vent dans les voiles.»

La structure nécessitera la participation de quelque 200 bénévoles pour entretenir le terrain, effectuer des visites des malades ou encore faire à manger.

L’arrondissement a déjà trouvé deux endroits potentiels. «Si un propriétaire est intéressé à en faire don, on est preneur», dit la mairesse.

Le projet pourrait voir le jour d’ici 2021, si la campagne se passe comme prévu.

Info et inscription: 514 364-3214

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!