La salle de conférence du poste de quartier (PDQ) 13 porte désormais le nom de Richard Larente. Ce policier est décédé en devoir à LaSalle, le 14 juin 1973, à l’âge de 26 ans.

L’émotion était palpable lors de la cérémonie de commémoration, où le nom du policier a été apposé sur les deux portes de la salle de conférence du PDQ 13. La veuve de M. Larente ainsi que huit de ses frères et sœurs étaient présents.

Un cadre honorifique avec la photo du jeune policier a été placé sur l’un des murs. Une minute de silence a également été observée, après que le lieutenant Serge Archambault ait rappelé les circonstances du drame et que le commandant, Patrick Lavallée, ait prononcé un discours en hommage.

Malgré les 45 années qui se sont écoulées, les souvenirs sont toujours bien présents dans les esprits. «Ça vient boucler une boucle, révèle la veuve de l’agent, Nicole Couillard, les larmes aux yeux. Même s’il a eu des funérailles il y a longtemps, c’est aujourd’hui un hommage concret à sa mémoire en tant que policier.»

M. Larente était le deuxième d’une famille de 14 enfants. Il était un bon vivant, toujours souriant et prêt à aider, selon ses proches.

Plusieurs ont exprimé leur reconnaissance que leur frère n’ait pas été oublié par le SPVM. «Un quart de travail, on sait quand ça commence, mais on ne sait jamais comment ça va se finir, lance M. Lavallée. M. Larente va demeurer un modèle d’engagement pour notre communauté.»

Drapeau
Le nom de M. Larente a ainsi été ajouté au drapeau consacré, qui a été apporté dans la salle de conférence lors de la cérémonie, jeudi 25 octobre. Il est frappé par les armoiries du SPVM, d’un côté et de l’autre, par les noms de tous les policiers décédés en service depuis 1843.

Créé cette année, il est utilisé lors de cérémonies d’assermentation ou lors de promotions. C’est la première fois qu’il est sorti dans une unité pour célébrer un événement. «Quand le personnel du SPVM voit ce drapeau, il est fier de ce qu’il représente et n’oubliera jamais ses confrères et consœurs dont les noms figurent dessus», estime Patrick Lavallée.

Ce drapeau est toujours présenté par les groupes d’apparat, des policiers équipés de casques coloniaux et d’armes longues.

Depuis la création du SPVM en 1843, 72 policiers sont décédés. La moitié par meurtre et l’autre par accident.

Circonstances

Le 14 juin 1973, les agents Richard Oss et Richard Larente patrouillaient dans LaSalle, durant leur quart de nuit.

Ils enquêtaient sur le conducteur d’une voiture suspecte à l’intersection des rues des Oblats et Jean-Milot, quand l’homme a dégainé et fait feu sur l’agent Oss, qui a reçu une balle dans le cuir chevelu.

Alors qu’il tentait de porter secours à son collègue, Richard Larente a lui aussi été atteint d’une balle. Son décès a été constaté à l’hôpital de LaSalle, à l’âge de 26 ans.

Le meurtrier, John David Skylar alias John F. Conneamey, a été condamné à être pendu le 26 juillet 1974. Cette peine a été commuée en emprisonnement à perpétuité.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!