Pour faire suite à l’article du 2 février du Messager de LaSalle, comme vous le répétez souvent au Conseil de ville de Montréal, il est important de donner toute l’information.

À moins que votre mémoire ne soit sélective, n’avez-vous pas déjà traité une citoyenne de menteuse en plein conseil d’arrondissement ? Est-ce que « menteuse » est un terme admissible au conseil municipal de Montréal?

Ne vous arrive-t-il pas de couper le micro en pleine intervention lorsque des citoyens s’expriment? Au Conseil de ville, le président n’interrompt jamais le citoyen quand il parle, à moins qu’il n’ait dépassé le temps qui lui est accordé.

Le respect des citoyens existe-t-il au conseil quand les élus s’étouffent de rire quand des citoyens interviennent? Il faut dire qu’à Montréal cela arrive aussi, mais uniquement de la part du parti au pouvoir.

N’avez-vous pas perdu votre sang-froid au conseil lors des dossiers de la rue Dionne, de l’école Allion et des vignettes? Ne vous arrive-t-il pas de bafouer le droit d’un citoyen de se faire entendre lors de la période de questions? N’offrez-vous pas le micro à un agent de communication d’un promoteur immobilier en pleine période de questions des citoyens, alors que votre propre règlement ne le permet pas?

Il est facile pour vous d’affirmer ce que vous voulez, quand vous ne permettez ni l’enregistrement des séances du conseil d’arrondissement, ni la webdiffusion, ni un procès verbal digne de ce nom.

Bref, c’est la culture du secret d’état! Vivement l’ouverture et la transparence dans votre gestion, qui était l’un de vos engagements électoraux de 2009, suite aux scandales municipaux comme les compteurs d’eau, les enveloppes brunes, etc.

Votre transparence est pour le moins… opaque. Si les citoyens sont aussi irrespectueux que vous le prétendez, montrez-le à tous par la webdiffusion, à moins que le problème ne soit pas vraiment là.

 

Francisco Moreno, résidant de Lasalle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!