Tous les membres du personnel, du Conseil des commissaires et des instances de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) sont responsables, individuellement et collectivement, de faire un usage optimal du français. Voilà le premier des trois principes directeurs de la Politique linguistique que vient d’adopter la CSMB.

Le deuxième principe fait du français le véhicule de l’intégration à la culture québécoise et de sa promotion, alors que le troisième engage la CSMB à contribuer au rayonnement culturel de la langue française. Le document se veut un outil pratique fournissant des réponses aux élus et au personnel des établissements et des services en ce qui a trait aux enjeux linguistiques.

La Politique fait du français la seule langue utilisée dans les établissements et services de la CSMB..

183 pays et 81 % en français

La CSMB disposait déjà, dès 2000, d’une Politique de valorisation de la langue française. Elle est l’une des premières commissions scolaires à avoir élaboré un tel document.

Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport ayant invité l’ensemble des commissions scolaires à se doter d’une politique linguistique, la CSMB a revu la sienne.

Le nouveau document fait écho à la réalité actuelle du deuxième plus grand réseau d’école publique au Québec, où la moitié des 50 000 élèves, répartis dans 85 établissements et provenant de 183 pays, ont une langue maternelle autre que le français… et où le taux de réussite aux examens de français du MELS au secondaire atteint 81%.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!