Avec un premier budget équilibré axé sur la réduction de la croissance des dépenses et en réduisant le taux d’imposition général des entreprises, le nouveau budget du gouvernement québécois aura des impacts positifs sur le milieu des affaires.

C’est du moins ce que pensent la Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest, et Développement économique LaSalle, du second budget présenté par le ministre des Finances, Carlos Leitao.

«Le Québec est en train de réussir à redresser ses finances publiques et trace la voie pour accélérer la croissance. Avec ce premier budget équilibré depuis la crise, il y a six ans, nous apercevons la lumière au bout du tunnel. Nous cessons de refiler le coût des services publics dont nous bénéficions aujourd’hui aux contribuables de demain, nos enfants et petits-enfants».

Tels sont les commentaires émis par le directeur de la Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest (CCISOM), Bernard Blanchet, qui a uni sa voix à celle de Françoise Bertrand, PDG de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQP).

Les deux organismes souhaitent que «le redressement des finances publiques s’accompagne d’initiatives porteuses pour accélérer la croissance économique, notamment par les investissements».

Ils soulignent que le nouveau budget comprend des mesures recommandées par la Fédération des Chambres de commerces à l’occasion des consultations pré-budgétaires.

La FCCQP encourage le gouvernement à persévérer dans ses réformes pour simplifier les structures et moderniser les façons de faire, tout en préservant les services à la clientèle.

Grâce à son réseau de plus de 140 chambres de commerce et 1100 membres corporatifs, elle représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d’affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois.

Mesures encourageantes
«Le gouvernement veut réduire le taux d’imposition général des entreprises. Certaines en bénéficieront, d’autres moins», affirme pour sa part, Marie-Claude Dauray, directrice de Développement économique LaSalle, qui trace un bilan plutôt positif du budget sur le milieu des affaires.

Mme Dauray souligne que pour atténuer le départ des travailleurs expérimentés du marché du travail, «le gouvernement réitère sa mesure de crédit d’impôt pour inciter les gens à repousser l’âge de la retraite. La nouvelle prime est accessible dès 63 ans, au lieu de 65».

Elle retient également que «le gouvernement veut favoriser fiscalement le transfert d’entreprises familiales à la génération suivante. Actuellement, il est plus avantageux de vendre à un tiers qu’à un membre de sa famille. Il faudra que le gouvernement fédéral y adhère aussi, mais au moins, on en parle et il y a un désir d’améliorer cette situation».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!