Collaboration spéciale Tortue berlue, un théâtre de marionnettes ambulant dans un autobus scolaire, espère créée la même frénésie qu'à l'arrivée d'une fête foraine avec son bus magique.

Le théâtre Tortue berlue, un autobus scolaire transformé en théâtre de marionnettes par une entrepreneure du Plateau-Mont-Royal parcourra le Québec pour présenter ces spectacles éducatifs. Caroline Gendron offre ces représentations hors du commun aux écoles et garderies.

Le théâtre Tortue berlue s’adresse aux jeunes de quatre à huit ans. Il peut accueillir 57 enfants et deux adultes, dans l’habitacle du véhicule, transformé en scène mobile. Éclairages, décors, scènes, bancs, musique, l’autobus n’a rien à envier à plusieurs salles.

«L’idée, c’était de se rendre aux gens, de rendre la culture la plus accessible possible, de transformer leur quotidien en magie. J’ai décidé de concentrer mon spectacle sur le développement des habiletés sociales, car c’est le besoin qui se faisait sentir», indique Mme Gendron.

1s3a2972

Tortue berlue, un théâtre de marionnettes ambulant dans un autobus scolaire, espère créée la même frénésie qu’à l’arrivée d’une fête foraine avec son bus magique.

L’entrepreneure raconte que l’équipe la conseillant, constituée d’une enseignante, d’une psychoéducatrice, d’une travailleuse sociale et d’une psychosociologue, l’ont dirigé vers cette orientation, car les enfants souffriraient en plus grand nombre d’angoisse et de stress de performance qu’auparavant.

«Dans mon spectacle, j’aborde l’angoisse liée à la perte. C’est l’histoire d’un petit garçon dont la mère part un mois en Afrique pour sauver les lions. Il vit très mal cette séparation et se sent jaloux de ces animaux. Chez les plus petits, la notion de temps n’est pas encore bien comprise. Pour eux, un mois, ça semble une éternité», affirme Mme Gendron.

1s3a2283
Le théâtre qui vient tout juste de lancer ses activités baladera également sa robe décor pour le conte de Noël. Le costume se déploie en décor interactif, alors que les marionnettes sont situées à l’intérieur du vêtement.

«À terme, j’aimerais avoir un conte par saison», continue la femme de théâtre.

Enfin, des ateliers sur la manipulation de marionnettes sont également offerts par l’organisme.

«Il y a toujours un souci d’habiletés sociales, de la gestion des émotions, mais ce service-là est sur mesure. On peut le présenter également dans les bibliothèques», ajoute Mme Gendron.

Aventure entreprenariale
Afin d’offrir ses représentations à moindres coûts, l’idée de l’autobus a germé, il y a deux ans.

«J’ai accouché de Tortue berlue en même temps que de mes jumeaux», rigole la mère de famille.

L’autobus, en plus d’être original, permet de réduire les coûts de déplacement du matériel de scène.

«Je vais aller partout au Québec. Je charge évidemment le kilométrage, mais j’ai déjà des demandes à Sherbrooke et Québec, par exemple», raconte celle qui a tout investi dans cette aventure.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus