Archives TC Média Un programme de compostage sera mis en place à partir de février à l’est de la rue Saint-Denis.

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal annonce qu’un programme de compostage sera mis en place progressivement au mois de février à l’est de la rue Saint-Denis.

À partir du 1er février, tous les bâtiments de 15 logements et moins situés à l’est de la rue Saint-Denis seront concernés par cette collecte des résidus alimentaires.

L’est de la rue Saint-Denis remplacera une collecte de déchets par une collecte de résidus alimentaires.

De son côté, l’ouest de la rue sera couvert en deux opérations, une en 2018 et l’autre en 2019.
Tout le quartier sera desservi en 2019, avant la mise en vigueur de la loi provinciale sur l’interdiction d’enfouir les matières organiques.

«La raison pour laquelle ça ne se fait pas d’un seul coup, c’est que les usines de compostage n’ont pas la capacité suffisante pour recevoir tout le compostage que produirait le Plateau», lance le maire de l’arrondissement, Luc Ferrandez.

Une journée de collecte des déchets va donc être retirée, comme dans les autres quartiers, souligne-t-il. «Ça va être une journée collecte des déchets, une journée de recyclage et compostage.»

Une campagne de communication, d’inspection et de renforcement sera déployée à partir de février jusqu’à l’été pour faire face aux craintes de l’arrondissement concernant ce nouveau projet.

Avec de nombreux arrivants, des gens qui bougent ou encore beaucoup d’étudiants, l’arrondissement craint que les citoyens ne comprennent pas le retrait d’une journée de collecte de déchets.

Christine Gosselin, conseillère d’arrondissement pour le district Jeanne-Mance, lance que c’est une science que tout le monde va devoir maîtriser.

«Le sac, le papier, le bon usage du compostage, on en est rendu là, et les commerçants aussi, on veut qu’ils aillent tous vers cette valorisation.»

Le compostage commercial va continuer sur une base volontaire, «on compte l’encourager en modifiant le règlement pour que `ça devienne obligatoire dans un avenir moyen», souligne Mme Gosselin.

L’objectif actuel de l’arrondissement à ce sujet est de savoir quels seront les meilleurs formats, les meilleures conditions pour le compostage commercial, «qui est beaucoup plus important que seulement nos déchets de table», ajoute-t-elle, consciente que cela va être une «grosse période de transition, un gros changement.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!