Charlotte Lopez/TC Média Maxime Brassard et Véronique Éthier proposent des saveurs de chocolat simples et réconfortantes tout en misant sur un esthétisme raffiné.

Ouverte depuis octobre dernier, la boutique Noir Chocolat, sur la rue Marquette, au coin de l’Avenue du Mont-Royal, est tenue par deux nouveaux entrepreneurs, passionnés et soucieux du détail.

En entrant chez Noir Chocolat, dans l’ancien local du commerce Le Boucanier, au 4475 rue Marquette, on est loin des boutiques froides, blanches et luxueuses que l’on peut parfois retrouver lorsque l’on veut acheter du chocolat.

Véronique Éthier et Maxime Brassard, deux propriétaires nouvellement entrepreneurs, ont décidé de faire les choses différemment et de miser sur la chaleur et la convivialité. Ils ont ainsi créé leur atelier de chocolat tout en bois, mais aussi en noir, pour rappeler leur médium préféré.

«On a voulu rester avec des saveurs que les gens connaissent et aiment depuis longtemps, explique Maxime Brassard, copropriétaire. On ne voulait pas aller dans le tendance avec des couleurs ou des goûts bizarres, mais avec du chocolat à l’esthétique raffinée dans des saveurs simples et réconfortantes.»

On retrouvera ainsi le traditionnel chocolat noir ou au lait de chez Cacao Barry et Valrhona avec du caramel, de l’érable, des noix ou des fruits.

Les deux entrepreneurs proposent des bouchées chocolatées, des  tablettes, des gâteaux, ou encore, pour l’été, des pots de crème glacée avec leurs morceaux de chocolat à l’intérieur.

Véronique Éthier est tombée amoureuse du chocolat durant ses études de pâtisserie à l’École hôtelière de la Capitale, où elle a obtenu son diplôme en 2013.

Au-delà de la sucrerie, mais en tant que grande gourmande tout de même, c’est le médium artistique que représente cette matière qui l’a attiré et charmé.

Noir Chocolat, telle une cabane en bois avec son comptoir à la fenêtre, se veut un espace confortable où les plaisirs de la création et de la gourmandise sont réunis.

«Je travaillais depuis plusieurs années dans des chocolateries, mais ça faisait longtemps que je voulais ouvrir une boutique; lorsque Maxime et moi avons vu le local vide une fois que Le Boucanier a déménagé, nous avons tout de suite sauté sur l’occasion, le moment était venu», lance la copropriétaire et pâtissière.

Finaliste

Bien qu’étant une entreprise créée depuis seulement quelques mois, Noir Chocolat a été finaliste pour la Bourse Desjardins «nouvelle entreprise» de l’Avenue 2016-2017, en mars dernier.

«On venait d’ouvrir depuis six mois donc on ne s’attendait pas du tout à être en finale, c’était une belle surprise qui nous a encouragé à continuer dans ce que nous faisons en tant que jeunes entrepreneurs», s’exclame-t-elle.

Parmi leurs produits vedettes, on retrouve leur produit phare le «Croque-mou», une version améliorée du Turtle, qui est un caramel tendre avec une noix de Grenoble, le tout enrobé de chocolat.

Les guimauves maison à la framboise et au chocolat noir font aussi partie des préférés des clients, tout comme plusieurs biscuits gourmands, dont celui au chocolat blond et à la fleur de sel. Sans oublier, leur fameux gâteau tout chocolat.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!