Johanna Pellus | TC Média La lutte contre l'agrile de frêne se poursuit.

Cette année ce sont 1 654 frênes publics situés sur les rues et dans les espaces verts du Plateau-Mont-Royal qui ont été traités contre l’agrile, insecte ravageur qui tue des millions d’arbres depuis près de 15 ans en Amérique du Nord.

Tous les frênes publics de l’arrondissement avaient été traités en 2015 et en 2016. Étant donné que la durée de vie du traitement est de deux ans, de nouvelles injections d’insecticide ont eu lieu cet été sur les frênes traités en 2015.

Le produit retenu par la Ville est peu toxique, et comme il est injecté à l’intérieur de l’arbre il ne présente aucun risque pour les citoyens, les animaux et les autres insectes bénéfiques à l’environnement.

En ce qui concerne les abattages de frêne, l’arrondissement du PMR avance que la cible de 300 frênes initialement prévue pour 2017 a été revue à la baisse après l’évaluation des arbres en période estivale et l’évaluation des signes et des symptômes de l’agrile.

«Au total 92 abattages auront lieu cette année, dont 33 arbres gravement dépérissant ou morts et 59 arbres non admissibles aux traitements», souligne Catherine Piazzon,  chargée de communication à l’arrondissement.

Du côté de la Ville de Montréal, cette dernière procèdera à l’abattage de près de 4000 frênes, situés presqu’exclusivement dans les milieux boisés du parc du Mont-Royal.

L’opération d’abattage débutera par 150 frênes en parterres aménagés et se poursuivra de janvier à mars 2018 (environ 1 500 frênes en zones boisées) et de septembre 2018 à mars 2019  (environ 2 300 frênes en zones boisées).

Ville à risque

Sachant que l’ensemble du territoire montréalais est considéré comme à risque, Montréal proposait pour la troisième année un programme de subvention pour le remboursement de 50 % de frais liés au traitement des frênes privés, jusqu’à un maximum de 2000 $ par propriété admissible, avant taxes applicables, sur une période de deux ans.

«Jusqu’à présent, «44 demandes de subvention ont été reçues pour le Plateau-Mont-Royal pour un total de 68 frênes, indique Linda Boutin, relationniste pour la Ville de Montréal. Pour l’ensemble du territoire de la Ville de Montréal, 2 076 demandes de subvention ont été reçu, pour un total de 4 504 frênes.»

Notons qu’il existe un nouveau programme de subvention depuis le 30 août 2017, concernant l’abattage et le remplacement de frênes privés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!