Collaboration spéciale Louis Laroche Le projet Création de jeux vidéo suscite un intérêt certain chez les jeunes participants.

Des élèves de l’école primaire Lanaudière dans le Plateau-Mont-Royal participent actuellement à un projet pilote de création de jeux vidéo élaboré par l’organisme Fusion Jeunesse dans le but, entre autres, de faire découvrir aux élèves les métiers de l’industrie du jeu vidéo.

Dans le cadre de ce projet, les élèves forment des équipes et passent à travers les étapes de création d’un jeu et de sa promotion. Ils réalisent ainsi toute la pré-production, la production et la post-production à raison d’une demi-journée par semaine durant 32 semaines.

«On fait vraiment le projet dans une optique de persévérance scolaire. Plus on prend les jeunes tôt dans leur formation, plus grand sera l’impact que l’on peut avoir sur leur parcours», explique Richard-Antoine Guillemette, gestionnaire de domaine-jeux vidéo chez Fusion Jeunesse.

À ce stade de la scolarité, certains jeunes ont des difficultés donc le projet leur fourni une aide et un moyen de s’intéresser à l’école, selon lui.

La classe de 6e année de l’enseignant Louis Laroche, à l’école Lanaudière, participe à ce projet depuis le mois d’octobre, accompagné d’une coordonnatrice de projet et d’une employée d’Ubisoft qui soutient les jeunes participants grâce à des formations.

Projet multidisciplinaire

Cette expérience permet à ces élèves du primaire de découvrir les métiers de l’industrie du jeu et de développer le travail d’équipe, la créativité dans la résolution de problèmes, ou encore la création de musique.

«Jusqu’à présent nous avons touché à toutes les matières qui se rapportent dans le programme scolaire du primaire, les élèves étudient de façon ludique», souligne Louis Laroche.

Durant l’automne dernier, la vingtaine d’élèves a donc participé à la pré-production de leurs jeux vidéo tout en suivant le programme de formation du ministère de l’Éducation.

Tout en participant au projet, ils ont ainsi fait du français des mathématiques, de l’histoire, de l’anglais, de la philosophie.

«C’est toujours plus intéressant de faire un calcul mathématique qui va servir dans un jeu vidéo que de le faire pour un problème abstrait», indique Richard-Antoine Guillemette.

Avec une volonté aussi d’éducation citoyenne, des discussions sur l’intimidation et sur la violence sont mises en place avec les jeunes à travers la création de jeux.

«Les élèves sont intéressés et bien impliqués, ils m’impressionnent. Je ne pensais pas qu’à cet âge-là on pouvait faire quelque chose d’aussi complexe, avoir des discussions aussi censées sur un sujet pareil.» – Louis Laroche, enseignant à l’école primaire Lanaudière.

Fusion Jeunesse

L’organisme à but non lucratif Fusion jeunesse a pour mission depuis 2009 la persévérance scolaire et l’engagement des jeunes envers leurs études.

Des projets sont créés dans des domaines qui intéressent les jeunes comme la robotique, les jeux vidéo, le design de mode, le cinéma afin de leur donner une meilleure idée de leurs possibilités de carrière.

Le projet Création de jeux vidéo a été mis en place en 2015. Ce sont 22 écoles secondaires, dont trois primaires, qui y participent cette année à Montréal, Québec et en Ontario, en partenariat avec Ubisoft, Polytechnique Montréal, ETS, Université de Montréal, Université de Laval, UQAT, et le Fonds de bienfaisance.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!