Charlotte Lopez | TC Média Les projets proposés au Bain Saint-Michel proviendront du milieu artistique, comme l’offre culturelle que l’on retrouve déjà dans les bibliothèques du Plateau ou à la Maison de la culture.

Après une fermeture irrémédiable et plusieurs années de travaux, le Bain Saint-Michel, situé dans le Mile End reprendra une vie culturelle en 2019. En attendant, l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal (PMR) interpelle les organismes culturels à but non lucratif pour assumer avec lui la gestion du nouvel espace.

Après une demande émise par la Table de concertation culturelle du PMR, l’arrondissement, devenu gestionnaire du lieu en 2016, cherche des cogestionnaires afin de pouvoir utiliser l’espace, qui a vu sa piscine fermée en 1993.

L’endroit a par la suite été utilisé ponctuellement jusqu’en 2014 comme lieu de création et d’incubation par les milieux artistiques émergents montréalais.

Jugé dangereux pour les occupants, le Bain a fermé en mai 2015 pour des travaux de mise aux normes de près de 4M$, menés par la Ville-Centre. Ils se termineront fin 2018 pour une réouverture prévue début 2019. Actuellement, les travaux de la façade du bâtiment sont terminés, ceux de l’intérieur du Bain se poursuivent.

«C’est naturel que le Bain ouvre de nouveau, car il y a une demande explicite du milieu culturel. Les artistes émergents qui veulent avoir la possibilité d’essayer de nouvelles choses dans un espace qui ne coûte pas une fortune pourront l’occuper pendant un certain temps», mentionne Justin Bur, membre de la Table de concertation culturelle du PMR.

Ce dernier explique qu’il existe une volonté de pérenniser la formule culturelle qui avait émergé dans ce lieu phare du Mile End, secteur créatif par excellence.

«L’idée maintenant est que cela soit plus formel et encadré sans perdre le fait que ce soit les artistes eux-mêmes qui pourront proposer leurs projets»- Justin Bur, membre de la Table de concertation culturelle du PMR.

Pour Josefina Blanco, conseillère en charge du dossier de la culture à l’arrondissement du PMR, la culture ne doit pas seulement se passer dans les bibliothèques ou dans les Maisons de la culture. «Il faut la sortir et être à l’écoute des demandes des citoyens», souligne-t-elle.

Les OBNL ont donc jusqu’au 28 février pour proposer leurs candidatures comme cogestionnaires du Bain Saint-Michel. Un comité à l’arrondissement en choisira ensuite deux ou trois selon plusieurs critères.

«On est ouvert à ce que peuvent proposer nos futurs partenaires. C’est un lieu qui peut être dédié à la danse, à la photographie, au théâtre. C’est une offre ouverte à tous, on attend de voir les présentations et les différentes propositions», ajoute Mme Blanco.

Avec le souhait de préserver l’esprit de ce lieu, mais aussi de son espace intérieur qui représente une grande source d’inspiration pour les créateurs, l’arrondissement compte réaliser un second appel de projets pour les besoins ponctuels d’usage du Bain Saint-Michel.

Les projets proviendront du milieu artistique, comme l’offre culturelle que l’on retrouve déjà dans les bibliothèques du Plateau ou à la Maison de la culture.  «Ce sera une offre culturelle très variée pour tout public et qui représente aussi la diversité montréalaise», commente Josefina Blanco.

Caserne 26

Tout comme le Bain Saint-Michel, la Caserne 26, située dans le Plateau Est sur l’avenue du Mont-Royal Est, à l’angle de l’avenue des Érables, est présentement en rénovation pour devenir un autre pôle culturel. Le troisième étage de la caserne demeure inoccupé depuis un important incendie en 1999.

L’occupation à 80% de cet étage offrira donc un nouvel espace culturel à vocation littéraire aux citoyens de l’Est du PMR. Selon l’échéancier prévu par l’arrondissement, la réouverture est prévue en novembre 2018.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!