Collaboration spéciale Joseph Munro Les patrouilleurs agissent en tant que «les yeux et les oreilles» du SPVM.

La patrouille à vélo de Jeunesse au Soleil sillonne les rues, les pistes cyclables et les parcs du Grand Montréal, depuis le début du mois de juin et jusqu’à la mi-août, afin d’augmenter le sentiment de sécurité de la communauté.

Pour une 34e année, 20 patrouilleurs travaillent étroitement avec le Service de police de Montréal (SPVM) et sont rattachés à neuf postes de quartier (PDQ) sur l’île de Montréal, dont Le Plateau-Mont-Royal, Rosemont–La Petite-Patrie et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Parlant 12 langues différentes et formé en premiers soins, ce groupe diversifié de jeunes a un désir commun d’améliorer sa communauté. Ils se déploient sur les pistes cyclables, dans les parcs, les terrains de jeux et autres endroits où il y a des enfants et des personnes âgées, tels les centres commerciaux, les stations de métro et les rues et ce, cinq jours par semaine, de 10 h à 18 h.

La patrouille à vélo est également présente du 4 juin au 10 août lors des festivals, des événements communautaires et des levées de fonds pour les organisations locales.

Ces jeunes offrent plusieurs activités de prévention, notamment des ateliers de sécurité à vélo pour les enfants des camps de jour et des séances de burinage de vélos pour les cyclistes petits et grands. Au Tour de l’île de Montréal, ils ont buriné pas moins de 200 vélos.

«Durant la période estivale cela devient difficile de libérer des policiers pour réaliser des activités de prévention, donc avoir des patrouilleurs à vélo comme cela, c’est facilitant, ça gonfle notre effectif», commente Éric Jean, lieutenant au PDQ 38.

Les patrouilleurs participent aussi à certaines activités et opérations du SPVM. Ils aident notamment dans des dossiers de recherche de personnes disparues, émettent des conseils de prévention et rapportent des infractions.

Formés aux techniques de conduite à vélo et aux techniques d’intervention ainsi qu’en premiers soins et RCR, les patrouilleurs agissent en tant que «les yeux et les oreilles» du SPVM.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!