Une application mobile, conçue sur Le Plateau-Mont-Royal, tente d’inciter à réduire le gaspillage alimentaire en offrant des promotions pour des produits sur le point d’être jetés aux ordures. Les commerçants de l’arrondissement espèrent attirer une nouvelle clientèle à l’aide de cette vitrine.

William Steven, le fondateur de Eatizz, désirait créer une entreprise en lien avec ses valeurs, dans le cadre de ses études en entrepreneuriat à HEC Montréal.

«J’ai horreur de gaspiller de la bouffe, de l’eau ou de l’électricité. J’ai toujours fait attention à cela. C’est comme ça qu’est né Eatizz.»

Les rabais sur la nourriture périmée ou sur le point d’être disposée varient entre 40 et 60%. Actuellement, une quinzaine de commerçants du Plateau-Mont-Royal participent à l’initiative.

Plus de 500 personnes ont téléchargé l’application jusqu’à maintenant. À l’aide de la géolocalisation, l’outil permet de trouver les aubaines à proximité d’où on se trouve.

«Ce n’est pas encore très connu. On a seulement des entreprises dans l’arrondissement. On a été contacté par des supermarchés. Si les ententes se concluent, ça va amener beaucoup de produits sur Eatizz», continue M. Steven.

Opportunité
Pour Sarkis Barsemians, le propriétaire de Edible Arrangements sur Saint-Denis, Eatizz est une opportunité de présenter ses produits.

«On ne fait que des fruits frais. On doit donc jeter l’inventaire non écoulé quotidiennement, soit environ 10%. En affichant des fraises trempées dans le chocolat à 50% par exemple, ça va attirer une clientèle qui spontanément n’aurait pas fait ce type d’achats», croit M.Barsemians.

Avec une annonce à 0,40$, il espère aussi récupérer une part de profits. «C’est vraiment du gagnant-gagnant.»

Koony Nalbandian, du café équitable La Touche sur l’avenue du Mont-Royal Est, a d’abord été intrigué par l’idée.

«William est arrivé de façon très humble. En plus, il est dans une optique de réduction de déchets, ce qui est en ligne avec ma philosophie d’entreprise.»

Les propriétaires d’Engauffrez-vous ont aussi embarqué dans l’aventure.

«Il est vraiment à l’avant-garde de ce qui se fait. Nous, on vend sur le site pour ne pas engendrer de pertes, mais on ne fera pas de profits», indique le copropriétaire, Jean-Charles Stattner.

L’application Eatizz (Android et iOS) est disponible gratuitement sur mobile depuis la mi-février.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!