Catherine Bouchard/TC Media Le 77 rue Bernard Est est voué à être démoli.

La démolition prochaine d’un bâtiment abandonné situé sur la rue Bernard Est provoque le mécontentement de plusieurs organismes culturels qui souhaitaient s’y établir.

Selon des évaluations du Plateau-Mont-Royal, la structure serait instable. «On a énormément de pression de la Ville depuis des années, pour procéder à la démolition. Les pompiers et policiers nous font aussi souvent part de la dangerosité des lieux. On a beau barricader, il y a beaucoup de squatteurs qui réussissent à rentrer», affirme la directrice de l’arrondissement, Isabelle Cardin.

Il en coûterait 1 M$ à l’administration locale pour des travaux de réfection. Le dossier de l’ancien entrepôt de textile est entre les mains du comité de démolition. «Aucune date n’a été fixée pour le moment», explique la chargée de communications, Geneviève Allard. Par ailleurs, quatre plaintes ont été déposées au poste de quartier 38 en 2015 parce que des itinérants occupaient les lieux.

Lieu culturel
Le 77, rue Bernard Est, était convoité par plusieurs organismes. Les Amis du Champ des possibles avaient déjà formulé le souhait que l’endroit soit converti en lieu de diffusion culturelle. De son côté, le collectif Kabane 77 voulait s’y installer pour donner de la formation et faire des projections cinéma, comme ça c’est déjà fait auparavant en plein air.

Le regroupement a été surpris et déçu d’apprendre lors du conseil d’arrondissement du 7 mars que le dossier était devant le comité de démolition. «Ce qu’on déplore, c’est que ça fait quatre ans qu’on présente le projet. C’est certain que plus on attend, plus le bâtiment se dégrade. C’était le devoir de l’arrondissement d’agir rapidement», souligne Julie René de Kabane 77.

Garage municipal
Les élus indiquent pour leur part que, bien qu’on ignore ce qu’il adviendra de l’espace après la démolition, le scénario du garage municipal est toutefois toujours envisagé.

«L’éléphant dans la pièce, c’est qu’il faut régler la question de l’emplacement de la voirie et on manque d’espace», mentionne le conseiller du district Mile End, Richard Ryan.

Le bâtiment n’aurait pas de grande signification architecturale selon Justin Bur.

«C’est un entrepôt tout ce qu’il y a de plus utilitaire. C’est dommage, il y avait peut-être quelque chose à faire, mais ce qu’on espère, c’est qu’un point focal soit créé à cet endroit, comme à l’époque de la gare du Mile End», raconte le membre de Mémoire du Mile End, la société d’histoire du quartier.

Une consultation publique devrait avoir lieu dans les prochains mois.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!