L’entreprise Nivea Canada a distribué, il y a quelques jours des échantillons de produits dans une aire de jeux du parc Sir-Wilfrid-Laurier. La situation a été dénoncée sur les réseaux sociaux.

«C’était la fête de fin d’année, les enfants mangeaient dans les modules et des représentantes sont venues distribuer des échantillons dans le parc à jeux. Les enfants n’étaient pas spécifiquement visés, mais je crois qu’ils sont assez exposés à la publicité comme ça, sans qu’en plus on leur en distribue dans des aires de jeux», relate l’éducateur spécialisé de l’école Laurier, Damien Pichereau.

Le citoyen en a donc informé l’arrondissement qui a porté plainte à l’Office de la protection du consommateur(OPC).

«J’ai pris acte de sa plainte et j’ai fait des démarches auprès de l’OPC», explique la conseillère d’arrondissement de De Lorimier, Marianne Giguère.

Le règlement du Plateau-Mont-Royal interdit de distribuer tout type d’article publicitaire dans un lieu public, et ne donne pas de permis pour ce type d’activités.

Nivea de son côté a répondu via Twitter que leur «campagne ne s’adresse pas aux jeunes filles.»

L’entreprise de cosmétique derrière Nivea, Beiersdorf Canada, allègue, pour sa part, que ses employés ne se sont pas attardés dans l’aire de jeux.

«Notre équipe s’est trouvée au parc Laurier dans le cadre de la campagne, afin de distribuer des échantillons de lotion aux passants adultes. En aucun cas, nos représentants ne se sont trouvés aux abords d’une école ni ne se sont arrêtés dans l’aire de jeux pour enfants. Réalisant toutefois la présence de mineurs qui les ont approchés avec la permission des adultes accompagnateurs qui les surveillaient, nos représentants se sont déplacés et ont par la suite quitté le parc», répond Beiersdorf Canada, par courriel.

Beiersdorf Canada souligne être au fait des lois du Québec encadrant la publicité destinée aux enfants et s’efforcer de toujours les respecter.

«En aucun cas, n’avons-nous délibérément ciblé des écoles ou des mineurs et nous n’avons pas l’intention de le faire. Aussitôt prévenus de l’incident, nous avons immédiatement pris toutes les mesures nécessaires pour s’assurer que cet incident ne se reproduise pas dans le futur», souligne par courriel l’entreprise.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!