(Photo: Métro Média – Josie Desmarais) Mme Sylvie Vachon est à la tête de l’Administration portuaire de Montréal depuis 9 ans. Elle a vu les activités du port croître depuis les cinq dernières années.

C’est sous la menace d’une grève des débardeurs du Port de Montréal que l’Administration portuaire de Montréal (APM) a procédé au dévoilement de ses statistiques préliminaires de l’année 2018.

La présidente-directrice générale de l’APM, Sylvie Vachon, a annoncé une cinquième année d’augmentation du volume total de marchandises manutentionnées au deuxième port le plus important du Canada.

Ce dévoilement a été fait à l’occasion de la 180e cérémonie de la Canne à pommeau d’or, qui souligne le commencement de la nouvelle année d’activité portuaire en remettant l’objet symbolique au capitaine du premier navire qui a accosté au port en 2019.

Le 2 janvier, le Syndicat des débardeurs du Port de Montréal (SCFP) révélait avoir en main un mandat pour appliquer des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève. Le mandat a été voté à 99% le 16 décembre lors d’une assemblée extraordinaire. La convention collective des débardeurs venait à échéance le 31 décembre.

 

«En terme de réputation, ça peut nuire, effectivement, au commerce via le Port de Montréal.»

— Sylvie Vachon, PDG de l’Administration portuaire de Montréal

 

Impacts
Mme Vachon a soutenu que «beaucoup d’entreprises dépendent du Port de Montréal». Desservant des entreprises du Québec, de l’Ontario et des États-Unis, une grève des débardeurs pourrait entraîner des pertes de productivités.

«Il y a des entreprises qui sont sur des chaînes d’approvisionnement, a-t-elle expliqué, ils ont besoin de leur marchandise au fur et à mesure.»

La PDG a souligné l’excellent travail des débardeurs, présentement en poste. Elle a soutenu que la simple menace d’une grève pourrait avoir des répercussions sur la réputation du Port de Montréal et éventuellement nuire au commerce.

Le Syndicat des débardeurs représente plus de 1100 membres qui travaillent au Port de Montréal.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!