Isabelle Bergeron L'arrondissement souhaite faire déménager l'organisme dès que possible.

Les risques liés à la présence de moisissures à l’Antre-Jeunes de Mercier-Est, poussent les occupants de la maison des jeunes à quitter les lieux pour être relocalisés vers de nouveaux bâtiments plus tôt que prévu.

Vendredi dernier, des représentants de l’Antre-Jeunes se sont réunis avec les élus et les services de la Santé publique de Montréal pour faire le point sur le projet de réhabilitation de l’édifice qui est envahi de moisissure.

Le verdict est sans appel : «bien qu’il n’y ait pas de danger à court terme, les services de la santé publique nous ont indiqué qu’ils ne pouvaient plus être maintenus dans les locaux», a commenté Réal Ménard, maire de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

«Les symptômes décrits et la proportion de gens qui rapportent des problèmes de santé nous ont amené à émettre un avis de relocalisation», Dr David Kaiser, Dr David Kaiser, médecin spécialisé en santé publique au CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal.

Un départ temporaire
Établi sur la rue Hochelaga depuis plus de 25 ans, l’Antre-Jeunes de Mercier-Est devra être déménagée le temps que des travaux de grande ampleur soient effectués dans le bâtiment qui appartient au service des immeubles de la Ville de Montréal.

Construit dans les années 1970, l’édifice doit absolument s’offrir une nouvelle jeunesse depuis que des moisissures ont été décelées à la suite d’un dégât d’eau.

«On est vraiment content de pouvoir changer de lieu, car le bâtiment commence à vraiment être dans un état critique», a déclaré Marie Anne Guichandut, adjointe à la direction à l’Antre-Jeunes Mercier-Est.

L’arrondissement prévoit de faire démarrer les travaux d’une durée d’un an et demi au printemps 2017. Mais, interrogé sur la date prévue du déménagement, M. Ménard a affirmé que ce n’était plus qu’une question de jours.

«Je dirais plutôt quelques semaines, car on n’a toujours pas trouvé de local, nuance, plus réaliste Mme Guichandut, de notre côté on commence à chercher un nouvel endroit.»

L’Antre-Jeunes Mercier-Est est à la recherche d’une surface assez grande pouvant accueillir entre 20 et 30 jeunes par jour, et des bureaux pour la douzaine d’employés qui y travaillent.

À défaut de rester dans le même secteur, l’Antre-Jeunes Mercier-Est songe à migrer un peu plus au sud, entre la rue Hochelaga et Notre-Dame, zone où l’organisme souhaitait ouvrir une nouvelle maison.
————————————————————————————————-

Des travaux d’envergure
Alors que des travaux estimés à 800 000$ étaient initialement nécessaires pour réhabiliter le bâtiment, Réal Ménard, maire de l’arrondissement parle aujourd’hui de travaux bien plus importants chiffrés à plusieurs millions de dollars.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!