Archives/TC Media La première étape, la plus couteuse, sera de désalphater les cours.

De nouveaux îlots de fraîcheur vont bientôt apparaître à Montréal-Nord. La Société d’habitation populaire de l’Est de Montréal (SHAPEM) va transformer en espaces verts des places de stationnements à proximité de ses immeubles.

La SHAPEM, en collaboration avec l’organisme Paroles d’excluEs, va mettre en place sept nouveaux espaces verts dans des cours asphaltés du nord-est de l’arrondissement qui ne servent que rarement de stationnement.

«Dans les cours arrières de la rue Lapierre par exemple, ce n’est vraiment pas beau, il n’y a même pas d’arbre. Nous voulons changer ça», indique Jean-Pierre Racette, directeur de la SHAPEM. Ces cours vont bientôt accueillir du gazon, des arbres, des végétaux ainsi que des bacs de plantation pour devenir des espaces de repos et de jeux plus agréables pour le voisinage.

Valable partout
L’arrondissement de Montréal-Nord a autorisé le projet lors du dernier conseil d’arrondissement en accordant une série de dérogations mineures aux règlements d’urbanisme en vigueur. Elles seront valables pour les terrains de la SHAPEM mais aussi pour tout le territoire. Il est notamment question d’augmenter la verdure sur les aires de stationnement de plus de cinq cases.

Pas de problème de place
La suppression de ces sept espaces de stationnement dans le quartier nord-est, ne devrait pas créer de problème, selon la SHAPEM. «C’est rare de trouver des difficultés pour se stationner sur la rue Lapierre par exemple. Oui, nous allons perdre des places avec ce projet, mais il faut adopter une perspective de long terme. Dans cinq, dix ans, les coûts liés aux autos vont augmenter, et il y en aura moins dans nos rues», explique Jean-Pierre Racette.

Actuellement, il y a 121 ménages dans les bâtiments de la SHAPEM du secteur nord-est. Seuls 59 d’entre eux possèdent une voiture.

La SHAPEM met 20 places de stationnement à disposition et n’a encore jamais reçu de demande pour des places supplémentaires.

Verdir
Le verdissement des sept emplacements sera complété d’ici le 30 juin 2017. «Ce projet vise à améliorer la dynamique sociale. Ce n’est pas suffisant de faire des logements sociaux dans le quartier Nord-Est de Montréal-Nord. Il faut aussi des projets pour créer du lien, un sentiment de fierté chez les gens, une appropriation de l’espace», détaille M. Racette.

À terme, 16 terrains de la SHAPEM seront repensés et réaménagés d’ici 3 ans pour créer des ilots de fraîcheur.

Cette initiative fait partie du projet Quartier 21 «Verdir nourrir et valoriser Montréal-Nord» du Comité de suivi en sécurité alimentaire (CSSA). Ce comité regroupe 18 organismes de l’arrondissement et lutte contre l’insécurité alimentaire par la mise en place d’une meilleure accessibilité aux aliments santé.

Quartier 21 est lui un programme de la Ville Centre et de la Direction de santé publique (DSP) du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux pour soutenir et financer des projets de développement durable à l’échelle locale.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus