Photo Nafi Alibert/TC Media De nombreuses animations attendaient les visiteurs ce vendredi sur la rue de Dijon.

Tous les artisans du Corridor vert ont récolté, ce vendredi, les fruits des projets qu’ils ont semé au cours des deux dernières années et qui ont permis de doubler le volume de ce circuit qui s’étend aujourd’hui jusqu’au boulevard Rolland.

Une portion de la rue Dijon était fermée à la circulation ce vendredi matin à l’occasion de la Fête des récoltes, un événement qui vient célébrer l’ensemble des accomplissements réalisés par tous les partenaires impliqués dans ce projet.

«Un changement […] s’opère petit à petit […] dans ce secteur de l’arrondissement, observe Christine Black, mairesse de l’arrondissement de Montréal-Nord. C’est un changement qui ne s’effectue pas du haut vers le bas […], mais un changement qui s’opère plutôt avec toute la communauté, et qui fait appel à toutes ses forces.»

Et pour cause. Entre l’arrondissement, les commissions et établissements scolaires et les diverses associations, plus de 21 partenaires locaux ont apporté, chacun à leur manière, leur pierre à la concrétisation du Corridor vert.

«L’idée est que tous ceux qui vivent ici puissent mettre la main à la pâte et se sentir représentés», affirme Julie Perreault, paysagiste à la Soverdi.

Mission accomplie

Bac potager urbain, murale, bibliothèque nomade, art éphémère, joujouthèque, etc. Au total, 26 projets ont été réalisés en deux ans dans le Corridor vert.

Embauchée fin mars en tant qu’agente de liaison de la rue Dijon, Stéphanie Casimir a monté la programmation des activités estivales qui ont réuni jusqu’à 300 personnes.

«Ça a été vraiment formidable, se félicite-t-elle, on a réussi à organiser une trentaine d’activités à l’image du quartier dans une atmosphère intergénérationnelle et multiculturelle.»

6000 personnes gravitent chaque jour dans le secteur du Corridor vert où l’on retrouve, deux parcs, la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord et un enchaînement de cinq écoles.

Andy, Sébastien et Ludovie, élève de 5e et 6e année à l’école le Carignan ont d’ailleurs profité de l’heure du dîner pour profiter une dernière fois cette année de l’ambiance récréative de la rue de Dijon.

«C’est cool, j’aime vraiment ça, surtout les peintures au sol», lâche la petite Ludovie.

La phase 3 du Corridor vert se poursuivra en 2018 notamment avec l’installation de structures métalliques qui seront habillées d’équipements sportifs.

Sur le long terme, Stéphanie Lavigne, responsable du Corridor vert espère voir toutes ces installations s’animer grâce à une prise en charge totale de la communauté.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!