Le Service de police de la ville de Montréal enquête sur un incendie potentiellement  d’origine criminel qui s’est déclaré le mercredi soir 3 janvier vers 20h10, dans un immeuble à logements de la rue Tardif à Montréal-Nord.

L’occupante du logement atteint, une femme âgée d’environ 50 ans, a été transportée à l’hôpital par mesure préventive après avoir été incommodée par la fumée.

De plus, six autres locataires ont dû être évacués de l’immeuble. «Les personnes évacuées ont été en mesure de trouver refuge chez des membres de leur famille», explique Jean-Pierre Brabant, relationniste au SPVM. Au lendemain matin, ils n’avaient toujours pas réintégré leur appartement.

Comme les pompiers n’ont pas pu déterminer la cause exacte de l’incendie, le dossier a été transféré à la section des incendies criminels du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), pour faire la lumière sur l’origine des flammes.

«Certains témoignages recueillis nous laissent croire qu’il pourrait s’agir d’un incendie criminel. Les enquêteurs sont sur place ce matin pour analyser la scène à cet effet», explique Jean-Pierre Brabant, relationniste au SPVM.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!