Nicolas Ledain L'organisme la Route de Champlain souhaite créer un pôle récréotouristique au parc Aimé-Léonard notamment par les activités nautiques.

Grâce à divers soutiens financiers, la Route de Champlain vient d’annoncer une contribution de plus de 500 000 $ pour ses activités au parc Aimé-Léonard. Cet espace vert qui longe la rivière a vocation à devenir un pôle récréotouristique qui fera rayonner Montréal-Nord.

Cette annonce rassemble les trois paliers gouvernementaux, ainsi que plusieurs partenaires institutionnels de l’organisme nord-montréalais. L’arrondissement va donc verser 230 000 $ et poursuivre le prêt du chalet du parc, le gouvernement du Québec investit 250 000 $ à travers des programmes du ministère des Transports (150 000 $) et de celui des Affaires municipales (100 000 $), Montréal physiquement active débloque un peu plus de 36 000 $ et le gouvernement fédéral va financer des emplois d’été pour les activités de la Route de Champlain. À ceci s’ajoutent des aides du Fonds Tourisme PME et de PME-MTL Est-de-l’Île.

«Pour bâtir une entreprise innovante dans un environnement comme Montréal-Nord qui n’a pas toujours la cote, on est passés par plusieurs tempêtes. Aujourd’hui c’est le beau fixe et on a du vent dans les voiles parce qu’on a des partenaires extraordinaires», se réjouit Christian Desautels, directeur général de la Route de Champlain.

Pour cet organisme qui propose des activités nautiques en kayak, rabaska et bateaux électriques sur la rivière des Prairies, mais aussi des activités hivernales comme la trottinette des neiges, ces contributions financières vont servir à plusieurs projets. La flotte d’embarcations sera notamment élargie, des formations de secourisme seront proposées et un projet pilote de navettes électriques entre Laval, Rivière-des-Prairies et Montréal-Nord devrait être mis en place dès cet été. La Route de Champlain souhaite aussi développer le marketing pour faire connaître le pôle récréotouristique qu’il a l’ambition de créer au parc Aimé-Léonard.

«On va se définir très clairement comme un pôle récréotouristique majeur et d’importance et cela va nous permettre de le positionner de façon physique et médiatique pour que les gens se rendent compte de la valeur de ce qu’on a développé», poursuit M. Desautels.

Un atout pour Montréal-Nord
Les élus soulignent aussi le potentiel touristique de ce pôle. La mairesse de l’arrondissement espère notamment qu’il attirera les Montréalais sur les bords de la rivière.

«Le renouveau de Montréal-Nord va passer entre autres par ce projet-là. Cela fait vraiment partie de la vision de plusieurs citoyens, de mon équipe et de moi-même de faire en sorte qu’on puisse avoir un endroit qui devienne une destination», précise Christine Black.

La députée de Bourassa-Sauvé Rita de Santis attend aussi beaucoup de cet espace vert qui va aider, selon elle, à changer l’image du quartier.

«J’invite tous les Québécois à venir ici, car c’est un bijou à découvrir ce parc et cette rivière. L’image que les gens à l’extérieur ont de Montréal-Nord, ce n’est pas ce que Montréal-Nord est en réalité. On veut faire connaître ce qui est ici et le partager», souligne l’élue libérale.

Christine Black veut renforcer l‘attractivité des berges

Interrogée en marge de cette annonce sur l’exploitation du potentiel de la rivière des Prairies, la mairesse de Montréal-Nord a promis d’autres annonces dans les prochains mois. Elle entend notamment profiter du parcours Gouin que la Ville de Montréal a principalement développé dans Ahuntsic-Cartierville pour servir d’élan aux autres arrondissements.

«La rivière est un atout. Il faut l’assumer et la rendre encore plus attrayante et accessible. On commence par ici de façon importante, mais on a l’intention de regarder comment le parcours Gouin peut devenir une attraction encore plus intéressante de Rivière-des-Prairies jusqu’à Pierrefonds, en passant par Montréal-Nord», indique Christine Black.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!