À 18 ans, le nord-montréalais Kevens Clercius va représenter le Canada aux championnats du monde de football avec son coéquipier de secondaire Freud Cesar.

Freud Cesar et Kevens Clercius se sont envolés lundi 9 juillet pour le Mexique où ils représenteront le Canada aux championnats du monde U20 de football américain. Formés aux Béliers d’Henri-Bourassa, ces deux joueurs ont bénéficié de l’aide de la communauté et de leurs parents pour vivre ce rêve.

Les deux nord-montréalais ne sont pas passés par la filière classique de recrutement, mais leur talent leur a finalement permis de se faire repérer. Alors que la plupart des joueurs de l’équipe nationale partent d’abord en sélection provinciale avant de passer à l’échelon supérieur, les jeunes de l’arrondissement peinent souvent à atteindre l’équipe du Québec par manque de moyens ou d’informations.

«Il y a peu de jeunes de Montréal-Nord qui participent, parce que les frais les effrayent. Ça coûte cher et par manque de ressources, ils n’essayent même pas malgré leur talent», explique Jude-Alain Mathieu, directeur de l’organisme Nos jeunes à cœur qui est venu en aide aux deux sportifs.

Dans le cas de Freud Cesar, son inscription en équipe provinciale n’a toutefois pas pu se faire par manque d’informations sur le processus.

Le porteur de ballon Freud et le receveur Kevens sont donc respectivement passés directement des Béliers de l’école secondaire Henri-Bourassa au Cegep du Vieux-Montréal et au College Montmorency. C’est lors des camps de printemps 2018 dans leurs établissements respectifs qu’ils ont été repérés par Paul-Eddy St-Vilien, ancien entraîneur des Carabins, qui a par la suite alerté le superviseur de l’équipe nationale Steve Sumarah.

«Ils les ont signés tout simplement parce qu’ils ont beaucoup de talent. Tout s’est passé très vite entre fin mai et début juin», rembobine Jude-Alain Mathieu.

Pour aider à financer les 5600 $ (2800 $ par joueur) nécessaires au départ de Freud et Kevens au Mexique, l’organisme de M. Mathieu a lancé un appel à l’aide au sein de la communauté nord-montréalaise. L’arrondissement a offert 2000 $, la députée Rita de Santis a apporté 1000 $, les Habitations Pelletier et la compagnie Aurelia installée sur la Rive-Sud ont complété le budget nécessaire. Leurs parents ont payé les frais pour le grand départ et ont donc largement contribué à cet effort collectif. Nos jeunes à cœur a promis de leur rembourser la majorité de cet investissement.

«Je suis content de voir à quel point les gens se sont mobilisés rapidement. Avoir deux jeunes du quartier avec quelque chose de concret, il fallait que ça se réalise», se félicite le directeur de l’organisme.

Préparation mentale
À seulement 18 ans, Freud Cesar et Kevens Clercius s’apprêtent à vivre leur première compétition internationale avec le maillot unifolié sur le dos. S’ils sont enthousiastes face à cette perspective, Nos jeunes à cœur s’est assuré de les préparer mentalement à cette échéance.

«Physiquement, ils ont ce qu’il faut, mais on veut les préparer à ce qui s’en vient. Ils ont été sélectionnés sur le talent, mais c’est mentalement que ça va faire la différence», pense Jude-Alain Mathieu.

Habitués au football canadien, Freud et Kevens ont aussi beaucoup travaillé l’adaptation au football américain ces dernières semaines.La taille du terrain, la dimension du ballon, certaines règles et le nombre de joueurs sont notamment différents.

«Ce sont des petites choses sur lesquelles on a mis l’emphase, mais ils sont prêts et ils ont hâte», promet M. Mathieu.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!