Youri Nabbad Grégory et Joseph Laflamme, respectivement directeur général et président de Vestshell, ici avec le prix Performance Québec reçu le 15 novembre dernier.

Vestshell, compagnie nord-montréalaise spécialisée dans les pièces de précision en acier, a reçu la plus haute distinction provinciale que peut recevoir une entreprise privée, notamment pour avoir laissé ses employés rédiger eux-même la charte des valeurs.

Joseph Laflamme, président de la compagnie, s’est vu remettre le prix des mains du ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, le 15 novembre dernier à Montréal.

« Ce qui a particulièrement plu, c’est nos initiatives en faveur de nos employés », explique le PDG.

Parmi ces initiatives, la création l’an passé d’un diplôme d’études collégiales (DEC), ouvert à tous les salariés de l’entreprise.

« Il n’y avait pas de diplôme en métallurgie proposé à Montréal-Nord, alors que beaucoup de personnes travaillent dans ce domaine ici, affirme Grégory Laflamme, frère de Joseph et directeur général de Vestshell. Nous avons en outre constaté qu’une fois ce diplôme obtenu, nos employés développait un fort sentiment d’appartenance pour l’entreprise. Cela renforce leur engagement. »

Vestshell a également été félicitée pour sa charte des valeurs, rédigée par les employés eux-même, que l’entreprise s’engage à respecter.

« Une trentaine de personnes parmi nos 135 employés ont rédigé cette charte, souligne le directeur général. Ils ont établi la vision que la compagnie doit suivre les prochaines années. Ils veulent par exemple que le développement durable et l’écologie deviennent des priorités. »

L’entreprise est spécialisée dans les pièces moulées en acier à destination du secteur aéronautique, de la défense, ou encore du domaine médical, pour fabriquer des prothèses ou du matériel chirurgical. Des suites de cette activité, plusieurs polluants sont rejetés dans l’atmosphère.

« Nous consommons beaucoup d’énergie, mais nous essayons d’aider au mieux, explique Grégory Laflamme. Même si nous avons toujours accordé une importance au respect de l’environnement, la charte des valeurs a renforcé notre effort en ce sens. »

Depuis l’instauration de cette charte, la compagnie recycle 85% de ses produits résiduels, tels que l’acier, la cire, la céramique, ou encore l’oxyde d’aluminium.

« Auparavant, nous avions tendance à tout envoyer à l’enfouissement, précise le directeur général. Nous cherchons à nous améliorer en continu. Notre taux de recyclage est passé de 50% à 85% ces dernières années. »

Les Prix performance Québec, une récompense prestigieuse
Anciennement Grands prix québécois de la qualité, les PPQ constituent la plus haute distinction remise annuellement par le gouvernement du Québec aux entreprises privées qui se démarquent par la qualité de leur gestion et par leur performance globale. Trois catégories récompensent les compagnies : Distinction régionale, Mention, et Grande Mention.

« Nous avons reçu le prix pour la catégorie Mention, PME manufacturière indépendante, explique Grégory Laflamme. Nous visons la Grande Mention pour la prochaine fois ! »

L’entreprise a désormais trois ans pour pouvoir postuler à nouveau. D’ici-là, la compagnie devra avoir démontré qu’elle a poursuivi ses efforts d’amélioration de performance, d’innovation, de productivité, et d’engagement pour le développement durable.

L’entreprise a été récompensée notamment pour ses initiatives en faveur de ses employés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!