Le Royal de Bourassa n’a pas le début de saison qu’il souhaitait. L’équipe de la ligue nationale de ringuette (LNR) se classe parmi les dernières formations au tableau.

« Le classement est très décevant. Ça ne reflète pas nos performances. Nos parties sont toujours très serrées. On finit toujours avec plus de tirs au but que l’équipe adverse, mais on ne parvient pas à marquer. La malchance est de notre côté. Sur papier et sur la glace, on est une des équipes qui devrait être dans le haut du classement. On se l’est fait dire à plusieurs reprises par d’autres équipes. Ce n’est pas qu’on ne performe pas bien. Le classement ne représente pas ce que l’on vaut », indique la capitaine du Royal, Mélanie Leclair.

Même si l’équipe montréalaise bloque de nombreuses attaques des différentes formations de la ligue, elle n’arrive pas à profiter des opportunités qui s’offrent à elle. De plus, elle ne parvient pas à effectuer les arrêts clés pendant les matchs. Depuis le début de la saison, le Royal compte en moyenne 4 buts par rencontre, mais elle en cède 7 à son adversaire.

Pour tenter de corriger certaines faiblesses, de nouveaux visages ont été ajoutés à la défensive, plus précisément dans le filet. Toutefois, l’équipe doit encore faire de nombreux efforts pour renverser la situation.

« Elles ont le talent, mais elles doivent continuer de travailler très fort, afin de donner les performances dont l’équipe a besoin. Il faut aussi que l’attaque fasse preuve d’une plus grande précision afin de compter davantage », affirme Mme Leclair.

Même si le portrait n’est pas reluisant pour la formation, celle-ci a toujours le moral.

« On est déçu du classement, mais on est confiante. On devrait gagner les prochaines parties. On est en mesure de battre n’importe qui. On ne se fait pas dominer. Il ne faut pas regarder le résultat, mais la feuille de match », souligne-t-elle.

Participer aux séries éliminatoires est toujours possible, estiment les joueuses et les entraîneurs. Actuellement en 11e position, le Royal devra se classer parmi les huit meilleures équipes pour prendre part à ce rendez-vous.

« Notre objectif est de remporter au moins la moitié des 15 parties restantes afin de nous classer pour les séries, qui auront lieu en mars. Les gagnantes se tailleront ensuite une place pour le Championnat de la LNR au Nouveau-Brunswick, en avril prochain. Bref, le mois de janvier sera fort déterminant quant au sort de l’équipe », confie la capitaine.

Le Royal de Bourassa sera de retour à l’aréna Fleury (3700, rue Fleury), le 5 janvier, à 12 h 40, où il accueillera l’Attack de l’Atlantique.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!