Archives / TC Media

Même si leur nombre est en baisse depuis quelques années, c’est toujours à Montréal-Nord que sont commis le plus grand nombre de crimes contre la personne, selon le bilan annuel du Service de police de la Ville de Montréal, dévoilé ce printemps.

Le poste de quartier (PDQ) 39 a dû gérer 1143 crimes de ce genre en 2014, ce qui le place en tête de ce triste palmarès, devant le PDQ 38 (Plateau-Mont-Royal), qui arrive en deuxième place, avec 1096 événements.

Notons toutefois qu’il s’agit d’une baisse importante par rapport aux années précédentes.

En 2013, le PDQ 39 avait enregistré 1294 crimes contre la personne. En 2012, ce nombre était de 1550.

Violence conjugale
Le commandant, Martial Mallette, reconnaît qu’il y a encore du travail à faire, mais apprécie de voir que le travail des policiers engendre une baisse du nombre de crimes.

«Nous continuons d’appliquer notre plan d’action pour lutter contre la criminalité et particulièrement contre la violence conjugale», explique-t-il.

Dans les 612 cas de voies de fait comptabilisés, bon nombre d’entre eux sont commis dans un contexte de conflits intrafamiliaux ou de violence conjugale.

Lutter contre ce type de problématique est particulièrement complexe, avance M. Mallette.

«C’est difficile parce que la violence conjugale s’explique par plusieurs facteurs associés ensemble», indique-t-il.

Selon lui, il est faux de prétendre que les difficultés économiques, par exemple, peuvent engendrer des conflits intrafamiliaux.

«C’est beaucoup plus compliqué que ça. C’est pour cette raison que nous travaillons surtout en prévention, avec les acteurs du milieu», affirme le commandant.

Il faudra aussi agir en amont pour prévenir les agressions sexuelles, note M. Mallette, puisque le nombre de cas a bondi de 70, en 2013, à 87 en 2014.

Depuis novembre 2013, une intervenante du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) travaille en permanence au PDQ 39.

Sa présence a un impact certain puisque le poste de quartier s’est vu remettre le prix du maillon d’excellence, décerné par le CAVAC, au poste de quartier ayant fait le plus de références auprès de victimes sur l’ensemble de l’île de Montréal.

Moins de vols
Le nombre de crimes contre la propriété commis sur le territoire du PDQ 39 est lui aussi en baisse. On en comptait 2548 en 2013 et ce nombre a chuté à 2209 en 2014.

Cette baisse est attribuable à la diminution de vols simples, des vols de véhicule moteur et des introductions par effraction.

En ce qui concerne seulement les vols simples, il y en a eu 200 de moins (1004 en 2013 contre 806 en 2014).

Toujours selon le commandant Mallette, le travail des agents sociocommunautaires n’est pas étranger à ce meilleur bilan.

«Il y a eu beaucoup de sensibilisation faite auprès des commerçants. En ce qui concerne les introductions par effraction, il y a eu une campagne de prévention pour rappeler aux citoyens que l’été, par exemple, il est important de bien barrer le moustiquaire, sur les balcons», indique M. Mallette.

Beaucoup d’accidents
Le commandant constate avec déception qu’il y a eu un grand nombre d’accidents sur le territoire du PDQ 39 en 2014, particulièrement aux intersections d’axes routiers plus importants, comme au coin des boulevards Henri-Bourassa et Pie-IX ou de Maurice-Duplessis et Langelier.

Des mesures ont toutefois été mises en place dès le début de l’année 2015, dans ces secteurs. Et elles semblent déjà porter fruit.

Entre le 1er janvier et le 31 mars 2014, il y avait déjà eu 33 collisions recensées. Pour la même période cette année, les policiers en dénombrent seulement 12.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!