Collaboration spéciale Marina Govanski remet deux portraits à Milos Raonic.

Son nom circule sur les courts de tennis les plus prestigieux. Une athlète montante? Non. Plutôt une peintre de Mont-Royal, dont les portraits sont maintenant entre les mains de Novak Djokovik et Milos Raonic.

«J’ai rencontré Milos l’année dernière, lors de la Coupe Rogers, raconte Marina Govanski. Je lui ai montré deux toiles sur mon Ipad, et je lui ai dit que je souhaitais lui offrir, pour la chance. Il a accepté. Par la suite, j’ai découvert qu’il avait une fondation à son nom, et j’ai pensé que ce serait bien de les donner pour la bonne cause.»

À l’invitation de l’athlète, Mme Gavanski s’est donc rendue à Toronto il y a deux semaines, au Holland Bloorview, un centre de réadaptation pour les enfants avec des besoins spéciaux supporté par Raonic.

«Milos est absolument fantastique. Il a pris du temps pour tous les enfants, il est généreux envers tout le monde. Je suis vraiment heureuse que mes toiles servent à répandre le bien. Je pense que c’est la raison d’être de l’art. En plus, nous avons deux parcours semblables. Deux immigrants qui ont réussi à atteindre leurs rêves.»

Ce n’est pas la première fois qu’une toile de Marina Gavanski trouve le chemin de son célèbre propriétaire. Toujours à la Coupe Rogers, en 2011, l’artiste a fait cadeau d’un portrait au numéro un mondial, Novak Djokovic. Il a accroché ce dernier sur un des murs de son restaurant, à Belgrade.

Mme Gavanski a récemment également séduit la jeune Eugénie Bouchard, qui fera la rencontre de son portrait peint à l’huile dès le mois d’octobre. Un portrait de Nadal pourrait bien connaître le même sort.

Attachment-1 (2)

«J’adore transmettre les luttes personnelles et les émotions des individus à travers la peinture. C’est pourquoi je me dédie de plus en plus au sport. Les athlètes passent par une myriade d’émotions, et je pense qu’il y est parfois plus facile de les exprimer librement que dans la vie quotidienne.»

Plongeon, athlétisme, ski et luge font également parties de ses sujets de prédilection. En plus du sport, l’artiste peint également de l’art abstrait, ainsi que des aquarelles de paysages. Elle explore des toiles de tous les formats.

Depuis 1979, elle a exposé autant à Montréal qu’à Vancouver, Ottawa, Caifornie et Yougoslavie.

Pour un aperçu de son travail: studiomarina.com

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!