TC Media/Isabelle Bergeron Maisons de Ville de Mont-Royal.

La hausse de la valeur des immeubles dans Outremont et Mont-Royal est encore supérieure à la moyenne de l’agglomération de Montréal, mais elle ralentit, ce qui fait que les deux territoires ne trônent plus au sommet selon le dernier rapport foncier de la Ville. Les augmentations dans sont passées de 25% en 2014 à environ 6%.

L’agglomération a elle-même connu un ralentissement important de la croissance, l’évaluation foncière de cette année présentant la plus faible hausse depuis le début des années 2000 avec 5,9% pour l’ensemble des 15 villes et 19 arrondissements.

La valeur des immeubles d’Outremont et VMR est tout de même parmi les plus élevées de l’île. Avec Westmount et Hampstead, ils sont les quatre secteurs où les résidences unifamiliales sont évaluées à plus de 1 M$, en moyenne.

Les terrains vacants connaissent une hausse de valeur particulièrement marquée dans Outremont, avec 14,5%, mais surtout dans Ville de Mont-Royal, qui arrive première avec 19,1%. La moyenne de l’agglomération pour ce type de terrains est à 9,9%.

Si la hausse dans le marché des condos ralentit, atteignant 2,2% en moyenne, Ville de Mont-Royal semble avoir échappé au phénomène avec 7,2%, l’augmentation la plus importante de l’ensemble de l’île.

Le rôle d’évaluation foncière 2017-2019 entrera en vigueur le 1er janvier, mais les augmentations se feront de façon progressive sur les trois années.

Les secteurs de Ville Mont-Royal et d’Outremont arrivent respectivement en 7e et 8e place des hausses de la valeur immobilière, parmi les 34 villes et arrondissement de l’agglomération de Montréal.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus