Archives TC Media Le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley.

L’organisme d’Outremont, Wapikoni mobile, dont l’objectif est de développer la créativité, le talent artistique et l’engagement social chez les jeunes autochtones, a reçu vendredi une aide financière de 600 000$ de la part de Québec.

Depuis 2004, les studios ambulants de l’organisme sans but lucratif se rendent au cœur des communautés autochtones. Des ateliers de formation et de création audiovisuelle et musicale sont offerts aux jeunes, qui peuvent s’initier au cinéma documentaire notamment. En plus de contribuer à stimuler leur esprit créatif et à renforcer leur engagement social, l’organisme aide à briser l’isolement.

Les jeunes des Premières Nations ont pris part à plus de 900 courts métrages et à 500 pièces musicales jusqu’à aujourd’hui grâce à l’organisme.

Financement
Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones, s’est rendu dans les locaux de l’organisme d’Outremont, sur l’avenue Atlantic, pour faire l’annonce de cette aide financière dépassant le demi-million $. L’aide financière provient de divers joueurs.

Tout d’abord, 180 000$ seront versés sur trois ans par le Secrétariat à la jeunesse dans le cadre de la Stratégie d’action jeunesse 2016-2021. À cette somme s’ajoute 90 000$ pour des ateliers dans les communautés cries et inuites en 2016-2017.

Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur fournira pour sa part 300 000$ alors qu’une somme d’un peu plus de 30 000$ est issue des budgets du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Consolider et élargir
Pour Manon Barbeau, fondatrice et directrice générale de Wapikoni mobile, le soutien financier annoncé est précieux. «(…) il permet de consolider nos activités, d’élargir le territoire desservi et de contribuer à l’affirmation culturelle et à la fierté identitaire des jeunes autochtones», a-t-elle indiqué vendredi matin.

«J’ai eu l’occasion de voir l’organisme à l’œuvre dans des communautés autochtones près de Baie-Comeau et de Sept-Îles. (…) C’est une idée géniale! Ils se déplacent avec leur grande roulotte bien équipée pour tourner des courts métrages», a commenté pour sa part le ministre Kelley.

Selon lui, il s’agit d’une excellente façon de rejoindre la jeunesse et de donner une voix à ses préoccupations. «C’est une opportunité pour eux de s’exprimer. Être jeune, ce n’est pas facile, peu importe la communauté d’origine. Voir la fierté et l’estime de soi, c’est extraordinaire».

L’aide financière annoncée vendredi vient s’ajouter à une somme de 450 000$ déjà annoncée par le Secrétariat aux affaires autochtones en 2012.

Les plus récents courts métrages réalisés par les jeunes de l’organisme seront projetés au Cinéma Impérial le 14 octobre.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus