Julien Faugere/collaboration spéciale Janine Sutto

Les funérailles de la comédienne Janine Sutto, décédée la semaine dernière à l’âge de 95 ans, auront finalement lieu à l’église Saint-Germain d’Outremont, le 10 avril à 14 h.

Dignitaires, membres de la colonie artistique et dirigeants de plusieurs organismes seront attendus dans ce lieu de l’avenue Vincent-d’Indy qui compte 800 places.

Les funérailles seront suivies en début de soirée par une cérémonie privée au Théâtre du Nouveau Monde à laquelle sont invités amis et personnalités publiques.

La veille, le public pourra aussi rendre un dernier hommage à celle qui était surnommée «Notre-Dame –du-Théâtre» en chapelle ardente dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville de Montréal, de 10h à 18h.

Peu de détails

Pour le moment, le déroulement de la cérémonie à l’église outremontaise reste à préciser. La famille a confirmé vendredi l’endroit des funérailles après avoir regardé notamment du côté de la Basilique Notre-Dame.

«Il n’y a pas beaucoup de choses qui ont été finalisées. Les rendez-vous vont se multiplier avec la famille et la maison funéraire au cours des prochains jours», mentionne l’adjointe au prêtre, Luce Michaud, contactée en début de semaine par TC Media.

L’église Saint-Germain d’Outremont n’en sera pas à ses premières funérailles de personnalités publiques. En juin 2015, elle avait été l’hôte des funérailles d’État de l’ancien premier ministre du Québec, Jacques Parizeau.

Funérailles nationales

La possibilité de tenir des funérailles nationales pour celle qui a marqué la vie culturelle au Québec avait été évoquée par plusieurs  le jour suivant le décès de l’actrice. Le gouvernement a toutefois rejeté cette option puisqu’une personnalité doit avoir eu autant un rayonnement québécois qu’international.  La famille s’est rangée derrière la décision de Québec, qui va tout de même assurer les services protocolaires.

Mme Sutto était reconnue comme la doyenne de la dramaturgie québécoise. L’actrice née à Paris en 1921 a été des premiers téléthéâtres de Radio-Canada. Elle a aussi été de la première mouture des Belles-Sœurs en 1968. À la télévision, la comédienne a joué dans les Belles histoires des pays d’en haut, Symphorien et Poivre et Sel.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!