Gracieuseté - Don Dicker Plus de 150 personnes ont participé à la marche de Cancer de la vessie Canada à Ville de Mont-Royal, dimanche.

Des survivants du cancer de la vessie et leurs familles ont bravé la chaleur, dimanche, pour participer à une marche de sensibilisation à cette maladie à Ville de Mont-Royal. Ils souhaitent notamment faire connaître ses symptômes afin qu’elle soit détectée au plus tôt.

Il y a cinq ans, le survivant du cancer de la vessie et participant à la marche Nick Moraitis a vu du sang dans son urine. «Je me suis rendu à l’hôpital dès le lendemain, et ils m’ont annoncé la nouvelle», raconte-t-il.

Le Lavallois a déjà subi trois opérations et est encore suivi de près par ses médecins. «C’est un examen vraiment peu plaisant, mais c’est la seule façon de déterminer si les tumeurs reviennent ou non», ajoute-t-il.

Krystel Moraitis est bénévole pour l’organisme depuis cinq ans, depuis qu’elle a appris que son père avait été diagnostiqué. «L’organisme a donné beaucoup d’informations à mon père et l’a soutenu durant cette épreuve», indique-t-elle.

Pour Mme Moraitis et sa famille, il est important de se mobiliser pour continuer à sensibiliser le grand public et à lever des fonds. Ses amis, sa mère, son oncle et ses cousines étaient tous présents lors de la marche.

Réagir vite
Le cancer de la vessie est le 5e le plus commun au Canada, mais est encore trop peu connu, selon M. Moraitis. «Dans mon réseau, je connais cinq personnes qui ont eu cette maladie et par manque d’information, certains ne réagissent pas assez vite», indique-t-il.

L’une de ses connaissances a en effet attendu trop longtemps pour prendre ses symptômes au sérieux. Aujourd’hui, il n’a plus de vessie.

La majorité des patients reçoivent un diagnostic de cancer non invasif, c’est-à-dire que la maladie ne s’est pas développée dans le muscle. Toutefois, si aucune chirurgie n’est faite, 25% verront les tumeurs s’étendre au muscle et devront se faire retirer la vessie ainsi que les organes avoisinants.

«N’attendez pas, il faut aller consulter au moindre soupçon. Et ne faites pas trop confiance à Google», lance M. Moraitis.

Dons
Cette sixième édition montréalaise de la marche a attiré plus de 150 personnes. Depuis le début de la campagne, l’organisme a amassé des dons à hauteur de 55 000 $ pour un objectif de 80 000 $. Les dons continueront d’être acceptés jusqu’au 31 décembre sur le site internet.

Cancer de la vessie Canada œuvre à l’échelle nationale pour venir en aide aux patients et aux personnes qui les soutiennent dans leurs épreuves quotidiennes avec la maladie. Les fonds sont utilisés pour accroître la sensibilisation auprès du grand public et de la communauté médicale ainsi que pour financer la recherche, du diagnostic au traitement.

Symptômes
Le symptôme le plus courant du cancer de la vessie est la présence de sang dans l’urine (hématurie). La couleur peut aller d’un jaune rouge pâle à un rouge vif, voire un rouge rouille. Le sang peut être présent dans l’urine en permanence ou par intermittence. D’autres signes pourraient être le besoin d’uriner souvent et la difficulté à le faire, une sensation de brûlure, des douleurs pelviennes ou à l’aine.

9 000
Quelque 9 000 Canadiens reçoivent un diagnostic chaque année. Il s’agit du quatrième cancer le plus répandu chez les hommes et le douzième chez les femmes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!