TC Media – Archives Jean Leblanc, responsable des archives d'Outremont depuis 30 ans, participe à une mission à Port-au-Prince qui s'échelonne jusqu'au 2 novembre.

La trentaine d’années d’expérience de Jean Leblanc sera mise à contribution en Haïti. L’archiviste d’Outremont donnera un coup de main pour aider le gouvernement local à numériser des milliers de documents légaux.

Le fonctionnaire est en mission à Port-au-Prince jusqu’au début du mois de novembre. Son rôle: établir une méthode de travail pour restaurer des documents du registre foncier en vue de les informatiser.

«Actuellement, ce sont tous des cahiers manuscrits. Ce n’est même dactylographié. Les gens doivent consulter plusieurs registres pour trouver une information», expose M. Leblanc, une journée avant son départ pour Haïti.

Le projet est d’abord de sécuriser, entre autres, des actes notariés, des transactions et des index permettant de retracer ses papiers de la Direction générale des impôts.

«Certains remontent aux années 1800. Il y a donc des ouvrages qu’on doit restaurer», mentionne l’archiviste qui est accompagné d’autres employés de la Ville de Montréal.

Il devra aussi identifier le nombre de documents à réparer parmi les quelques 1 million de pages à numériser par le gouvernement haïtien.

Utile

Aux yeux de M. Leblanc, ce projet paraît utile pour le développement de «la perle des Antilles».

«Par exemple, c’est difficile pour un investisseur d’établir une industrie parce qu’il ne peut pas être certain que le terrain lui appartiendra. C’est difficile d’établir les titres de propriété des lots. Apparemment, ça limite donc les investissements de grosses industries», relate-t-il.

Avant de partir pour Haïti, il a dû se documenter et a eu de la formation sur les équipements à utiliser là-bas.

Reconnaissance

M. Leblanc a été recruté par le Service des relations internationales de la Ville de Montréal pour prendre part à cette expérience.

À l’approche de sa retraite, prévue dans deux ans, l’archiviste y voit une belle reconnaissance de son expertise.

«Professionnellement, c’est intéressant. Pour moi, c’est une mise en pratique de ce que je sais faire», commente l’expert qui en est sa première mission de ce type dans sa carrière.

Le voyage est piloté par les Affaires mondiales Canada et coordonné aussi par la Fédération canadienne des municipalités. La mission est financée par le gouvernement fédéral.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!